Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | February 28, 2020

Scroll to top

Top

No Comments

Favelas (2014)

Florent Bodenez

Review Overview

Note
5

Comestible

Sortie (France) : 12 Novembre 2014

Stephen Daldry, le réalisateur de Billy Elliot et The Reader revient avec son cinquième film. Et en décidant de s’exiler auprès des enfants défavorisés des Favelas de Rio, le réalisateur britannique n’évite pas les clichés mais se rattrape grâce à une histoire entraînante et bien écrite.

Évidemment, rien qu’en apercevant l’affiche et en visionnant la bande-annonce, on ne peut s’empêcher de penser à un autre film d’un autre réalisateur britannique : Slumdog Millionnaire. Peut-être d’ailleurs qu’en sortant Favelas en novembre dans les salles, Stephen Daldry espère fait partie de la course aux Oscars 2015, dans l’espoir de réitérer l’exploit de Danny Boyle en 2009. Mais l’histoire ne se répète jamais deux fois. Et Stephen Daldry est beaucoup moins armé que l’était son compère. En effet, Favelas n’est pas un film qui va profondément marquer, ni le cinéma, ni la filmographie du réalisateur.

favelas5Pourtant, on est agréablement plongé dès la première minute du film dans l’univers frénétique et coloré de Rio. Un homme est poursuivi jusque sur les toits d’un bâtiment par la police. Celui-ci jette un portefeuille dans un camion-poubelle, avant de se faire arrêter. Un portefeuille qu’un certain Rafael, 14 ans, va retrouver dans la décharge à ciel ouvert dans laquelle il travaille quotidiennement. Il va découvrir que cet objet est activement recherché par les forces de l’ordre, et appartient à un député corrompu. Ne suivant que son instinct, l’adolescent va tenter de percer le mystère de cette trouvaille avec deux amis.

Le film est un énorme jeu de piste et une succession de courses-poursuites qui ont du charme et nous entraîne dans un rythme soutenu et captivant. Là est le point fort du film, qui le rend plutôt attachant. D’autant que le scénario est efficace et bien écrit, malgré quelques raccourcis et une absence de rebondissements. A souligner également le jeu d’acteurs des adolescents qui n’a rien à envier aux deux têtes d’affiche américaines du film, à savoir Rooney Mara (convaincante) et Martin Sheen (pas très concerné)

favelas6Au delà de ça, Favelas est un objet cinématographique sympathique mais dont les défauts sont plus flagrants que les qualités. A commencer par la bande-originale. Stephen Daldry a t-il choisi les morceaux lui-même ? A t-il au moins écouté ce qu’il mettait dans son œuvre ? Je crois que j’ai rarement entendu une musique qui collait aussi mal à l’ambiance d’un film. On assiste en effet à une véritable purge sonore, entre des morceaux de rap latinos et du reggaeton ultra commercial. Il aurait été préférable de ne pas simplement piocher au hasard dans le TOP 50 brésilien, ça n’apporte rien à l’histoire du film, ni à son esthétique. C’est juste cliché (vous me direz, dans Slumdog Millionnaire…) et peu inspiré.

Donc BO : cliché. Policiers et politiciens corrompus : cliché. Enfants défavorisés qui sauve le monde : cliché. Prêtre qui guide le peuple : cliché. Je viens de vous faire fait une description des personnages. Car il n’y a aucune nuance, le scénario ne s’attarde sur les protagonistes, sur leur passé, leur complexité et leur psychologie. Seule l’action et l’enquête compte. C’est sûrement ce qui empêche au film de décoller véritablement.

favelas1Et cette fin. Le genre de conclusion qu’on peut deviner juste en lisant le synopsis. Elle est idéaliste et presque paradoxale. Ce n’est pas du mauvais cinéma, et on passe un bon moment au final, mais on en ressort un peu indifférent. And the Oscar goes to… quelqu’un de plus méritant que Stephen Daldry pour le coup.

Synospis

Lorsque deux garçons des bidonvilles de Rio trouvent un portefeuille au cours de leur inspection quotidienne de la décharge du coin, ils sont loin de se douter que leur vie est sur le point de changer à jamais. Quand la police locale débarque, offrant une belle récompense en échange du portefeuille, Rafael et, Gardo réalisent l’importance de leur découverte. Une aventure extraordinaire commence alors pour nos deux jeunes héros. Flanqués de leur ami Rato, le trio décide de cacher son précieux butin, et d’échapper à la police afin de découvrir quel secret il peut bien contenir.

Submit a Comment