Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | January 21, 2020

Scroll to top

Top

One Comment

Paradise Lost (2014)

Betty Elms
  • On November 20, 2014
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
6

Plaisant

Sortie (France) : 5 novembre 2014

Aborder le mythe de Pablo Escobar sur grand écran, c’est le défi relevé par le réalisateur italien Andrea Di Stefano. Il décide de ne pas aborder le personnage à travers un biopic, mais de s’en servir pour raconter une autre histoire, pari gagnant ?

Nick (Josh Hutcherson) est un jeune canadien venu vivre son rêve de hippie avec son frère (Brady Corbet) et sa compagne (Ana Girardot) en Colombie à la fin des années 80, devenue alors la plaque tournante de cocaïne. Il tombe amoureux de Maria (Claudia Traisac), qui s’avère être la nièce de Pablo Escobar, un riche élu local bienfaiteur de sa localité, tout du moins c’est ce qu’il sait de lui au début. Il va intégrer l’intimité et la famille du célèbre colombien et apprendre comment il a fait fortune.

New-Escobar-Paradise-Lost-official-still-HQ-josh-hutcherson-37523499-2048-1365

Le film offre un point de vue extérieur sur les événements et sur le mythe de Pablo Escobar avec ses côtés positifs et négatifs. Cela permet de ne pas s’insinuer trop dans la vision du personnage, mais en même temps n’offre qu’une vision restreinte de cet homme complexe. Le charisme de Benicio del Toro, qui l’incarne, ne fait pas mentir cet aspect, car nous aurions aimé en voir plus, tant il habite le baron de la drogue. Il est ambivalent, à la fois chaleureux et bienveillant tout en étant cruel et parfaitement sadique. Benicio est, comme souvent, juste et magnétique, et captive de bout en bout. A tel point, avouons-le, que nous regrettons que le film ne soit pas un simple biopic sur Pablo Escobar.

benicio_del_toro_en_pablo_escobar_8256.jpeg_north_780x_white

Le film est avant tout un thriller au fil d’un montage ambitieux qui nous raconte l’histoire et la descente aux enfers du héros à travers sa rencontre. Le dilemme de Nick est mis en avant, il veut avant tout vivre sa vie, se défaire d’une emprise qu’il n’a jamais souhaité, mais en restant fidèle à lui-même. Il est alors pris entre sa future femme et son frère, qui ne le reconnait pas. La relation entre le jeune homme et cet oncle trop encombrant est au centre du récit. La partie centrale du film fait monter la pression et nous plonge dans un thriller psychologique pour nous amener au climax de l’histoire et la fuite en avant, sans que l’on puisse réellement deviner ce qui va se passer, en souffrant avec Nick et les choix qu’il doit faire pour survivre.

josh-hutcherson-paradise-lost-escobar

Pour finir, l’on retiendra surtout les propos du producteur : « le rôle devait être incarné par Benicio del Toro », car c’est le seul qui met tout le monde d’accord d’un seul regard, comme « Pablito ». Il envahi l’écran et le film pour un rôle à sa mesure, énorme ! Un film trop étroit pour l’envergure du personnage et de son interprète sans doute, mais qui offre un résultat plutôt agréable.

Synopsis

Nick est un jeune canadien venu vivre sa vie de surfeur en Colombie avec son frère et sa compagne. Il tombe amoureux de Maria, la nièce de Pablo Escobar. Les conséquences de cette rencontre le dépasseront.

Comments

Submit a Comment