Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | July 8, 2020

Scroll to top

Top

No Comments

Souvenirs de Marnie (2015)

Betty Elms
  • On January 20, 2015
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
6

Plaisant

Sortie (France): 14 janvier 2015

Hiromasa Yonebayashi fait vivre les studios Ghibli après les retraites de Hayao Miyazaki et d’Isao Takahata. Est-il possible de perdurer après les œuvres de deux génies qui ont marqué l’histoire de l’animation d’une pierre blanche. Une émotion se dégage à la vision de ce long métrage, elle est différente de ce qu’on a vécu précédemment, elle est étrange, mais elle existe.

Souvenirs de Marnie est une ôde à l’imaginaire, un défi bien difficile. Les émotions qui viennent marier au récit et coudre le fil de cette histoire qui se déroule sous nos yeux. Anna est une jeune fille solitaire, venue de Sapporo, passer un été à la campagne. Dans le paysage, s’élève une étrange villa qui semble abandonnée, la villa des marais. Elle aperçoit une barque et une jeune fille, blonde aux yeux bleus qui l’entraîne dans ses aventures. Les décors ne sont jamais anodins et sont sans cesse excuse à la rêverie. Les thèmes ici, sont l’adolescence, la solitude renaissant dans un monde beau et sensible.

594872

L’imaginaire peut servir de remède aux maux, il ouvre des blessures mais pour mieux les guérir. Les allégories sont multiples dans cette histoire, ce qui laisse au spectateur la possibilité d’ouvrir les portes qu’il souhaite de son inconscient. Les thèmes viennent donc frôler la psychologie et nous emmènent dans une belle ellipse. Sous forme de jeu de piste, nous partons avec Anna découvrir qui est réellement Marnie. Le puzzle se déroule ensuite doucement sous nos yeux et découvre son histoire tout délicatement.

7c62c3d642068214560b41dd1991b48f54b5fedce1244

La magie, d’abord évoquée reste très en retrait, pour rester dans le réalisme sublimé, comme les aquarelles que l’héroïne dessine. La nuit brille, les couleurs et les paysages sont d’une douceur pastel confortable. Les personnages manquent un peu de caractère et restent lisses, peut-être pour ne prendre aucun risque et nous laisser dans nos habitudes “Ghibliennes”. Il est donc largement en dessous de ce que nous avions l’habitude de voir, mais offre un espoir et une porte ouverte vers un avenir qu’on espère prendre d’autres directions et s’affirmer d’avantage.

Synopsis

Anna est une jeune adolescente solitaire, orpheline elle souffre d’asthme. La vie à Sapporo avec ses parents adoptifs lui pèse, psychologiquement et physiquement. Lorsque sa santé s’aggrave, sa mère adoptive prend la décision de l’envoyer chez des parents qui vivent près de la mer dans un petit village. C’est le début d’un été qu’Anna n’oubliera pas, car elle découvre une demeure qui la fascine, la villa des marais et une étrange jeune fille, qui y vit. La maison semblait pourtant inhabitée depuis bien longtemps, mais qui est Marnie ?

Submit a Comment