Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | April 23, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

Dheepan (2015)

Stéphanie Valibouse

Review Overview

Note
9

Repas de fête

Sortie (France) : 26 août 2015

Jacques Audiard revient en compétition officielle à Cannes pour la 4ème fois avec Dheepan, chronique d’un ancien soldat sri lankais clandestinement immigré en France, qui se retrouve gardien d’un immeuble en quartier sensible. Une œuvre puissante, emplie de tendresse pour ses personnages, qui a conquis le Jury et remporté la Palme d’Or.

Il ne faut pas y voir de message politique de la part d’Audiard mais plutôt y lire un témoignage d’humanité. Ne considèrera plus de la même manière les vendeurs de roses ou de porte-clés à la sauvette, celui qui s’est plongé dans le quotidien de Dheepan, Yalini et Illayaal. L’homme impassible, sa femme et l’enfant ne sont pas une vraie famille, mais devront apprendre à le devenir et rester soudés.

dheepan jacques audiard

L’empathie ressentie pour les personnages est immédiate : installés au coeur d’une cité, ils doivent s’intégrer parmi ceux qui peinent à le faire. C’est vivre dans un logement insalubre, découvrir que l’eau est potable partout et s’habituer à manger avec des couverts, mais également se faire une place dans la société et trouver un travail lorsqu’on ne parle que taboul ou qu’on n’a pas le même humour. C’est une enfant qui ne comprend pas les comptines françaises qu’on a tous connu, et se retrouve exclue pour ses différences.

“Le Sri Lanka ? C’est un peu l’Inde quoi”. Les réfugiés voient leur spécificité effacée au profit d’une incompréhension globale entre les cultures. Mais qu’il ne s’agisse pas de taxer Audiard de xénophobie et lui attribuer une vision manichéenne du phénomène d’immigration : dans chacun des camps, il y a des bons et des mauvais éléments. La communauté sri lankaise émigrée en France se retrouvant à l’occasion d’une visite au temple – séquence révélant le rôle du lieu de culte comme point de rassemblement et de repère culturel – le passé de Dheepan pourrait bien le rattraper et mettre en péril le fragile équilibre qu’il tente de construire.

Dheepan Jacques Audiard © Paul Arnaud : Why Not Productions.

Dheepan. 2015 © Paul Arnaud : Why Not Productions.

Sur une très belle bande originale aux accents exotiques, première composition de Nicolas Jaar, nous vivons parfois la profonde nostalgie qui étreint les exilés désormais apatrides, lorsque la France est vécue comme une terre hostile, où tous les rapports humains sont complexifiés, et le Sri Lanka une contrée paisible, idéalisée, cernée de jungles accueillantes. Dheepan est pourtant le premier à le savoir : le mal existe partout.

Sans pathos ni violence gratuite, Dheepan émeut et engage à plus de recul pour travailler sa compassion.

Synopsis

Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille se font passer pour une famille. Réfugiés en France dans une cité sensible, se connaissant à peine, ils tentent de se construire un foyer.

Submit a Comment