Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | March 27, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Parkland (2013)

Chalisbury
  • On March 2, 2014
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
3

Insipide

Sortie (France) : 2 octobre 2013

Le 22 novembre 1963, le président Kennedy est amené à l’hôpital Parkland Memorial où il décédera une demi-heure après. Parkland s’attache, non sans mal, à décrire les heures qui suivirent l’évènement, à travers le regard des différents acteurs.

Nombreux sont les films et les fictions télévisées qui relatent les évènements du 22 novembre 1963. Parkland, le dernier en date, promettait un nouveau regard sur le sujet, surtout au vu de la pléiade d’acteurs reconnus qui compose ce film chorale. La promesse tombe à l’eau et nous offre une histoire vue et revue et bien trop consensuelle. Peter Landesman, pourtant journaliste d’investigation à l’origine, ne cherche jamais à détailler et documenter les faits, se reposant sur des aspects de l’histoire déja connus de tous, sans jamais chercher plus loin ou proposer des alternatives. Au niveau historique donc, le film pêche par son manque d’ambition et se complaît dans la superficialité. On s’attarde plus sur les conséquences humaines que sur les faits : le conflit entre les autorités locales et les services secrets, le cinéaste amateur qui vend son film à la presse ou le jeune urgentiste bouleversé.

parkland marcia gay harden

Concernant la distribution, même problème de profondeur. Le constat est d’ailleurs assez clair dès le départ, difficile en effet, de s’attacher à des personnages quand l’introduction du film dure à peine 7 minutes. L’aspect choral n’est pas maîtrisé et aucun des personnages ne trouve réellement sa place. A l’image du frère et de la mère d’Oswald, au centre de l’affaire, dont le côté « dommages collatéraux » eut été intéressant à exploiter. Seul Paul Giamatti, un peu désemparé dans le rôle de ce spectateur lambda, au mauvais endroit, au mauvais moment, tire son épingle du jeu.

parkland paul giamatti

La mise en scène quand à elle dessert également un peu plus le propos, tant on a l’impression de se retrouver devant un petit téléfilm. L’image tremblotante est le seul effet omniprésent, laissant la part belle à un docu-fiction froid et distant, dans lequel Landesman alterne images d’archives et scènes de fiction. Enfin, pour clore l’histoire, on n’échappera évidemment pas au petit portfolio historique de fin…

Des techniques réchauffées et un film beaucoup trop court (seulement 1h30) pour une histoire très complexe. Trop peu d’ambition et d’application font de Parkland un film brouillon, auquel on préfèrera très largement le bon vieux JFK d’Oliver Stone.

Découvrez sur Cinetrafic, une sélection de nouveaux films.

SORTIE DVD : 10 Février – Métro Films

 

Synopsis :

22 novembre 1963, 12 h 38. C’est un patient peu ordinaire qui arrive en urgence au Parkland Memorial Hospital de Dallas. Il s’agit du président John F. Kennedy, sur qui on vient de tirer alors qu’il traversait Dealey Plaza en limousine décapotée, acclamé par la foule. Tandis que la nouvelle se répand dans le monde, une page méconnue de l’histoire s’écrit dans cet hôpital qui n’était absolument pas préparé à affronter cet événement. Autour du corps, les questions et les émotions s’accumulent. La pression monte. Proches, anonymes, officiels, tous vont être confrontés à une prise de conscience et à des décisions qui changeront leur vie à jamais…

Submit a Comment