Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | November 19, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Logan Lucky (2017)

Logan Lucky (2017)
Sofiane
  • On November 11, 2017
  • https://leblogdesofiane.wordpress.com/

Review Overview

Note
8

Savoureux

Sortie France : 25 Octobre 2017

Steven Soderbergh revient à un genre dans lequel il brillait déjà avec sa saga « Ocean’s »: le film de braquage. En choisissant Adam Driver, Channing Tatum (avec lequel il forme un duo réalisateur/acteur intéressant) et Daniel Craig comme trio, il offre non seulement une association inédite d’acteurs, mais aussi, et surtout, un film de qualité mêlant les genres avec brio.

Les frères Logan traînent une reptation d’idiots et de poissards sans égal. Quand l’aîné Jimmy (Channing Tatum) perd son emploi à cause d’un handicap moteur, il se tourne vers son frère ainé Clyde (Adam Driver) pour organiser le casse du siècle : braquer une course de Nascar (des véhicules effectuant des tours sur une piste ovale, des heures durant). L’idée est séduisante car le plan semble parfaitement huilé à l’exception d’un détail : le perceur de coffre-fort, Joe Bang (un excellent Daniel Craig) est en prison. Mais qu’a cela ne tienne, les frères ont tout prévu et entendent bien réussir leur coup.

Logan Lucky côtoie un terrain connu du cinema américain : les exclus de la société. Les deux frères en sont un symbole : l’un est handicapé et l’autre un vétéran mutilé. Tous deux sont condamnés à une vie morose faite d’un quotidien lassant et difficile. A cela s’ajoute les problèmes de famille de Jimmy qui risque de perdre la garde de sa fille qu’il aime par dessus tout. Le terreau social dans lequel s’ancre le film contraste avec la course du braquage, qui reflète une Amérique férue de tradition et dépense sans compter. L’entreprise des frères Logan a la noblesse du cœur car son but n’est pas seulement l’argent, mais gagner en dignité et être reconnu comme des gens débrouillards. On retrouve en ce sens le grand Soderbergh, celui qui magnifia l’héroïne ordinaire avec Erin Brokovich.

Parfaitement écrit, Logan Lucky brille par une mise en scène intimiste et prompte aux gros plans. Le réalisateur accentue la dramaturgie en se focalisant sur l’humain, mais ne néglige jamais l’humour grâce à un amoncellement de gags tous plus drôles les uns que les autres. Le casting opère un travail remarquable, créant une alchimie immédiate et communicative qui nous pousse à l’empathie. Ancré dans l’Amérique profonde, la bande originale est remarquable de pertinence et participe à la création d’une ambiance sympathique.

Qu’il ne soit pas parfait est secondaire, tant Logan Lucky brille par le moment de cinema qu’il nous offre. Une fable moderne, drôle et intelligente : un must de cette (décidément) très belle année 2017.

Synopsis

Deux frères pas très futés décident de monter le casse du siècle : empocher les recettes de la plus grosse course automobile de l’année. Pour réussir, ils ont besoin du meilleur braqueur de coffre-fort du pays : Joe Bang. Le problème, c’est qu’il est en prison…

Next Story

This is the most recent story.

Submit a Comment