Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | June 16, 2019

Scroll to top

Top

No Comments

San Andreas (2015)

Chalisbury
  • On June 1, 2015
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 27 mai 2015

Nous entrons de plein fouet dans la saison des blockbusters, avec San Andreas, que les amateurs du genre apprécieront. Les autres passeront sans doute leur chemin…

En termes de fin du monde et autres apocalypses, le cinéma n’est pas à court d’idées quand il s’agit de mettre l’être humain à rude épreuve. San Andreas fait donc une entrée fracassante au sein de cette grande famille qu’est le cinéma catastrophe, qui compte parmi elle de belles réussites comme de gros flops. A mi-chemin entre un très bon Jour d’Après et un médiocre 2012, San Andreas s’en sort assez bien et se hisse (tant bien que mal) vers le haut du panier. Divertissant et récréatif, San Andreas a le mérite de bénéficier d’une mise en scène assez réussie : une introduction juste assez longue, un rythme soutenu entrecoupé de pauses plus ou moins mélodramatiques, et une conclusion ni trop longue, ni bâclée. Les secousses sont parfaitement réalisées et les panoramiques tout à fait crédibles. On révisera sa copie lorsqu’il s’agit de plans plus serrés, mais l’on reste somme toute sur une très bonne impression visuelle, qui ravira les fans de fin du monde.

San-Andreas-film-catastrophe-de-2015

Mais ce qui fait l’intérêt d’un film catastrophe, et qui le différencie souvent de ses congénères, hormis son avalanche d’effets spéciaux, c’est surtout  son casting et ses personnages. Comme c’était déjà le cas dans Le Jour D’Après, 2012, La Guerre des Mondes, Poséidon ou même Armageddon, le postulat est toujours à peu près le même : un héros père de famille, fraîchement divorcé, et à la recherche d’une quelconque rédemption. Pas de changement ici, avec l’histoire de Ray, père célibataire séparée de son épouse et de sa fille après un drame familial. Outre le fait que le schéma familial soit vu et revu, il peut retrouver de l’intérêt lorsqu’il est joué par des acteurs déjà expérimentés et objectivement talentueux (cf. Dennis Quaid et Jake Gyllenhaal, duo père-fils pour Le Jour D’Après).

les-acteurs-du-film-san-andreas

Malheureusement, force est de constater que le casting ne tient ici pas beaucoup la route, et qu’il ne sert jamais le film. L’absence de charisme de Carla Gugino la relègue au rang d’actrice des 90’s tentant de faire son grand retour, et Dwayne Johnson ne trouve pas encore le rôle qui le sortira de sa (grosse) carapace estampillé The Rock. Alexandra Daddario s’en tire avec les honneurs, grâce à sa fraîcheur et son charme indéniable de jeune première. Hugo Johnstone et Ioan Gruffud sont quant à eux troublant de médiocrité, tandis que le rôle anecdotique de Paul Giamatti ne suffit pas à relever le niveau. Et bien évidemment, s’il fallait encore le préciser, nous vous encourageons à fuir la VF, qui est parfois ici presque gênante…

San Andreas n’est ni plus ni moins ce qu’il promettait aux spectateurs, un film catastrophe bourrin et pas très futé, mais qui s’en sort avec les honneurs, malgré un casting raté et des personnages stéréotypés.

Synopsis :

Lorsque la tristement célèbre Faille de San Andreas finit par s’ouvrir, et par provoquer un séisme de magnitude 9 en Californie, un pilote d’hélicoptère de secours en montagne et la femme dont il s’est séparé quittent Los Angeles pour San Francisco dans l’espoir de sauver leur fille unique. Alors qu’ils s’engagent dans ce dangereux périple vers le nord de l’État, pensant que le pire est bientôt derrière eux, ils ne tardent pas à comprendre que la réalité est bien plus effroyable encore…

Submit a Comment