Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | August 25, 2019

Scroll to top

Top

No Comments

Lolo (2015)

Chalisbury
  • On October 27, 2015
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
4

Fadasse

Sortie (France) : 28 octobre 2015

Il est un genre que le cinéma français affectionne particulièrement, la comédie familiale, souvent douce amère. Lolo fait donc partir de cette grande famille, de films que l’on voudrait plus incisifs et percutants.

Lolo est déjà le sixième film de Julie Delpy en tant que réalisatrice. Très attachée à représenter la famille et ses travers, elle campe ici une mère de famille esseulée, dont toute l’existence tourne autour de son fils unique. Sur le thème de l’enfant-roi et ses évidentes carences affectives, Lolo met en scène Vincent Lacoste dans le rôle du fils prodigue, face à un Dany Boon innocent et une mère totalement aveugle. Casting prestigieux et synopsis alléchant, Lolo a tout pour plaire sur le papier.

Lolo-vincent-lacoste-julie-delpy

La réalisation n’est malheureusement pas à la hauteur de cette vitrine prometteuse et de situations improbables en scènes maladroites, Lolo n’est que succession de malaises. On sent une évidente volonté de bien faire dans le comique de situation et l’interprétation des acteurs, mais ça ne suit pas et le soufflé retombe souvent. Seule Karin Viard sort son épingle du jeu, même si elle joue et rejoue un personnage qu’elle connaît bien, celui de la femme forte, indépendante et sans langue de bois. Pour ce qui est de Dany Boon et Julie Delpy, tous deux stéréotypés à outrance dans les rôles du provincial crédule et de la parisienne névrosée, ils ont bien du mal à incarner un couple crédible auquel le spectateur peut s’identifier.

lolo-photo-559cf0d3d33d0

Passé le constat de ce panel de personnages un peu brouillons, Lolo est un film obscur, ou rien n’est vraiment assumé et abouti. La faute principalement a un sujet qui n’est fondamentalement pas drôle, tant le personnage de Lolo semble psychologiquement instable. Il aurait en effet suffit que l’on rajeunisse l’enfant, pour éviter ce malaise latent entre mère et fils, tel un bon vieux complexe d’Oedipe. De fait, on ne peut voir les actes de Lolo envers Dany Boon qu’en tant que pure méchanceté digne du plus grand des psychopathes, pauvre fils unique amoureux de sa mère depuis le plus jeune âge…

Reste un final assez bien mené et une conclusion bien trouvée qui nous laissera sur une bonne impression, même si le Lolo n’est cependant pas à la hauteur de son potentiel scénaristique.

Synopsis :

En thalasso à Biarritz avec sa meilleure amie, Violette, quadra parisienne travaillant dans la mode, rencontre Jean-René, un modeste informaticien fraîchement divorcé. Après des années de solitude, elle se laisse séduire. Il la rejoint à Paris, tentant de s’adapter au microcosme parisien dans lequel elle évolue. Mais c’est sans compter sur la présence de Lolo, le fils chéri de Violette, prêt à tout pour détruire le couple naissant et conserver sa place de favori.

Submit a Comment