Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | September 24, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

Room (2016)

Chalisbury
  • On March 1, 2016
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
9

Repas de fête

Sortie (France) : 9 mars 2016

Fraîchement oscarisé, Room est un de ces petits films au succès surprise, de ceux que l’on regarde du coin de l’œil et qui nous touche finalement en plein cœur.

Après son kidnapping 7 ans plus tôt, Joy vit séquestrée dans une pièce avec son fils de 5 ans, Jack. Room n’est pas un film à suspense comme on pourrait s’y attendre avec un tel pitch. Ici, il ne sera pas question de lutte, de survie ou de violence exacerbée, mais de famille et d’amour, cet amour inconditionnel et fusionnel qui lie Jack à sa mère. Poétique et touchante sans jamais verser dans le mélodramatique, c’est avec une certaine douceur que l’histoire nous est racontée, souvent du point de vue de Jack.

FILM STILL - ROOM

Ce qui porte Room, c’est avant tout le duo Brie Larson et Jacob Tremblay, souvent seuls à l’écran. L’alchimie parfaite entre les deux acteurs confère au film une authenticité incroyable et on a bien du mal à dissocier les acteurs de leur rôle. Brie Larson, révélée par la série United States of Tara, montre ici un aspect plus dramatique de son jeu, qu’on devinait déjà dans le discret mais non moins acclamé States of Grace. Dans le rôle de Jack, la révélation Jacob Tremblay, hallucinant et talentueux petit bonhomme de 9 ans.

Le film s’attache toujours à placer le spectateur du point de vue subjectif de Jack et parfois de celui de sa mère. De leur ravisseur, nous ne voyons que ce qu’ils voient et savent de lui, de même concernant les parents de Joy. C’est cette absence de point de vue omniscient qui donne au film toute sa profondeur et son intimité. On s’attache à ce frêle duo si commun et pourtant si extraordinaire, comme s’il faisait partie de notre famille.

jacobtremblay-xlarge

Passée la séquestration, c’est « l’après » qui importe tout autant. Comment Jack peut-il s’acclimater au monde sans y avoir jamais été confronté ? Comment Joy peut-elle reprendre sa vie où elle l’avait arrêté ? L’évolution parallèle des deux personnages est mise en scène tout en finesse et empreinte d’une émotion toujours juste, autant dans les moments dramatiques que ceux plus heureux.

Petit film au grand cœur et plus complexe qu’il n’y paraît dans ses questionnements, Room mérite bel et bien sa place au Panthéon des très belles surprises.

Synopsis

Jack, 5 ans, vit seul avec sa mère, Ma. Elle lui apprend à jouer, à rire et à comprendre le monde qui l’entoure. Un monde qui commence et s’arrête aux murs de leur chambre, où ils sont retenus prisonniers, le seul endroit que Jack ait jamais connu. L’amour de Ma pour Jack la pousse à tout risquer pour offrir à son fils une chance de s’échapper et de découvrir l’extérieur, une aventure à laquelle il n’était pas préparé.

Submit a Comment