Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | August 25, 2019

Scroll to top

Top

One Comment

American Nightmare 3 : Elections

Chalisbury
  • On July 21, 2016
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 20 juillet 2016

Qui est encore étranger au concept de la Purge ? Cette seule fois de l’année où chaque citoyen américain est libre de commettre les plus horribles crimes sans être inquiété, revient pour une troisième nuit d’angoisse.

Après le huis clos familial et le survival à travers Washington, c’est une nouvelle fois en pleine jungle urbaine que la Purge annuelle se déroule. Sur le même modèle que le deuxième opus, nous suivons un groupe d’individus qui va tenter de survivre à cette nuit, avec à sa tête, le retour de Frank Grillo, chargé ici de la protection d’une sénatrice.

american nightmare elections

Grâce à elle, c’est enfin l’enjeu politique qui est placé au premier plan, qui, même s’il reste effleuré, manquait cruellement aux deux précédents épisodes. La morale est toujours aussi ambigüe et douteuse, mais contrebalancée ici par les opposants à la Purge. Alors qu’ils n’étaient que de simple rebelles dans l’opus précédent, ils sont ici représentés au Sénat, en la personne de Charlie Roan (Elizabeth Mitchell) et donc au cœur de tous les débats. American Nightmare 3 nous propose donc pour la première fois, une véritable critique de la société à travers son portrait dystopique d’une Amérique qui cède à ses pires travers et vices : libre circulation des armes, toute puissance des élites républicaines et de l’économie…

Mais que l’on ne s’y trompe pas, American Nightmare 3 reste fidèle à ce qui a fait son succès : une esthétique crasse, une bande originale omniprésente, une violence exacerbée et enragée et un voyeurisme assez jouissif.

Purge: Assassins

Pourtant, tous ces éléments poussés à l’extrême ne suffisent pas toujours, et nous sommes en définitive devant un film (relativement) plus calme que son prédécesseur. La faute à ce discours politisé qui laisse finalement peu de place à l’action pure, mais au profit d’un film plus structuré et réfléchi. On regrette cependant l’absence de scènes vraiment marquantes (cf. la réunion de famille dans l’opus précédent) et donc de tension dramatique. Peut-être est-ce également dû à une caractérisation des personnages réduite à son strict minimum et assez caricaturaux. Les pauvres ne sont pas aidés par leurs quelques lignes de dialogues qui tournent en rond et parfois même se répètent d’une scène à l’autre, sans compter sur la version française, qui ne fait que desservir les acteurs et le film.

American Nightmare 3 : Elections est donc certainement le plus abouti des trois volets, tant dans sa forme que son propos. Reste une trilogie en demi-teinte qui ne se sort pas de son carcan de série B, malgré un concept de départ en béton armé.

Synopsis :

Une sénatrice américaine se lance dans la course à l’élection présidentielle en proposant l’arrêt total de la Purge annuelle. Ses opposants profitent alors d’une nouvelle édition de cette journée où tous les crimes sont permis pour la traquer et la tuer…

Comments

  1. A la hauteur des 2 premiers épisodes même si le scénario est parfois un peu extrême. Beaucoup d action !

Submit a Comment