Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | August 19, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Ce qui nous lie (2017)

Sofiane
  • On June 27, 2017
  • https://leblogdesofiane.wordpress.com/

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 14 juin 2017

Le deuil et l’identité sont des sujets non seulement durs à traiter mais aussi des sujets vus et revus au cinéma. Et pourtant, Cédric Klapisch parvient, le temps d’une saison dans une exploitation viticole en Bourgogne, à relier ces thématiques de manière intelligente pour fournir une oeuvre attachante.

Ce qui nous lie est l’histoire d’une fratrie de 3 enfants : Juliette, Jérémie et Jean. Ce dernier a quitté sa famille en raison de conflits avec son père et a fait le tour du monde pendant….10 ans. Quand son père est sur son lit de mort, Jean revient et bouscule le quotidien de la vigne laissée à la charge de son frère et sa soeur. Emmené par un Pio Marmai remarquable, le film lie plusieurs thématiques et imbrique plusieurs arcs narratifs avec une étonnante justesse. En effet, le retour de Jean apporte son lot de problèmes : une femme et un enfant en Australie, la succession du père qui cause des soucis financiers, Juliette et sa difficulté à s’affirmer dans un milieu d’hommes, Jérémie qui cherche à s’affirmer en tant qu’homme devant un beau-père envahissant.

Mêlant des moments drôles où le naturel des acteurs fait mouche et des moments touchants, le film croise les émotions et sème en même temps son propos. En effet, derrière la découverte du monde des vignerons (intéressante partie du film qui donne une idée du travail colossal que représente une récolte) Cédric Klapisch pose la question de l’identité avec le personnage de Jean. Comment s’affirmer en tant qu’homme quand des problèmes familiaux ont perturbé notre vie ? Car quand les fantômes du passé s’immiscent, les sentiments se retrouvent altérés et sources de mal être. La question du devenir de la vigne des trois frères et soeur engendre alors un écho au titre du film car les relations familiales et la fabrication d’un bon vin trouvent leur point de rencontre dans cette phrase :

Il faut du temps (…) Et ce n’est pas toujours pourri au final.

Efficace dans son traitement bien que manquant de folie (certains éléments de l’intrigue sont caricaturaux et manquent de teneur), la réalisation de Cédric Klapisch est parsemée de belles idées comme ses jolis plans qui magnifient la Bourgogne, ou encore ces lents mouvements de caméra qui renforcent le dramatique dans les moments clés. On pense aussi à ces plans où Juliette, Jérémie et Jean se retrouvent dans le cadre tous ensemble pour marquer leur union ou encore leurs mouvements qui évoluent au grès de l’action (d’abord dans des directions séparées puis dans la même direction).

S’il ne restera pas dans les mémoires, Ce qui nous lie est un film attachant qui touche autant qu’il divertit.

Synopsis

Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.

Submit a Comment