Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | June 23, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Jimmy’s Hall (2014)

Chalisbury
  • On May 28, 2014
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 2 juillet 2014

Présenté à Cannes en Sélection Officielle, Jimmy’s Hall est une magnifique histoire de révolte et de solidarité, dans l’Irlande si chère à Ken Loach.

Jimmy’s Hall reprend l’histoire de Jimmy Gralton, personnage ayant vraiment existé et seul irlandais à avoir été déporté de son propre pays. Revenu en Irlande après 10 ans passés aux Etats Unis, il décide de rouvrir le salon de danse local, et se heurte aux protestations des catholiques de la région. Epaulé par les habitants, c’est aussi l’histoire d’une population et d’un village qui renaît de ses cendres, par la musique et la danse. Le contexte de l’histoire se déroule 10 ans après celle de son précédent film, Le Vent Se Lève, autre récit protestataire de Ken Loach, dans une Irlande répressive. Jimmy’s Hall est cependant plus optimiste et moins tourmenté. Ken Loach choisit en effet, de situer son action dans un contexte politique tourmenté, tout en adoptant un point de vue plus intime, autour de ce lieu d’échanges que représente le salon de danse et Jimmy Gralton.

jimmys hall

Le lieu est un personnage à pat entière de l’histoire, un espace de liberté totale, dans un pays de plus en plus totalitaire. Gravitant autour du lieu, des personnages à l’image du cinéma de Ken Loach, authentiques et naturels. Jimmy, joué par Barry Ward, est un personnage complexe et riche, qui s’éloigne le plus possible du militant lambda. Ken Loach parvient à donner à son personnage une profondeur et même une certaine douceur, qui ne fait qu’accentuer notre sympathie à son égard. Les personnages secondaires ne sont pas en reste, comme toujours très bien dirigés. Il flotte sur Jimmy’s Hall une impression de légèreté, qui contraste étonnement avec le contexte dans lequel le film s’inscrit.

jimmys hall barry ward

C’est d’ailleurs ce qu’on pourrait reprocher au film, une trop grande distanciation, entre ce havre de paix retrouvé, et les évènements extérieurs, dont on n’aperçoit que les conséquences directes sur le salon. On aurait aimé un film plus subversif et un point de vue extérieur plus présent, comme c’était justement le cas dans Le Vent se Lève

Jimmy’s Hall est un film touchant et délicat, une nouvelle fenêtre ouverte sur l’Irlande et son passé. Ken Loach s’est visiblement adoucit et même s’il manque la ferveur qui fit gagner la Palme au Vent se Lève, Jimmy’s Hall reste toutefois une œuvre majeure de sa filmographie. Last, but not least.

Synopsis

1932 – Après un exil de 10 ans aux États-Unis, Jimmy Gralton rentre au pays pour aider sa mère à s’occuper de la ferme familiale.
L’Irlande qu’il retrouve, une dizaine d’années après la guerre civile, s’est dotée d’un nouveau gouvernement. Tous les espoirs sont permis…
Suite aux sollicitations des jeunes du Comté de Leitrim, Jimmy, malgré sa réticence à provoquer ses vieux ennemis comme l’Eglise ou les propriétaires terriens, décide de rouvrir le “Hall”, un foyer ouvert à tous où l’on se retrouve pour danser, étudier, ou discuter. À nouveau, le succès est immédiat. Mais l’influence grandissante de Jimmy et ses idées progressistes ne sont toujours pas du goût de tout le monde au village. Les tensions refont surface.

Submit a Comment