Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | April 27, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Whiplash (2014)

Chalisbury
  • On May 26, 2014
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
9

Repas de Fête

Sortie (France) : 24 décembre 2014

Whiplash est présenté à Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs, il a auparavant été récompensé au Festival de Sundance 2014. Nul doute qu’il mérite amplement toutes les récompenses qu’il pourrait recevoir.

Nombreux sont les films ayant pour thème l’univers mélomane et le bonheur que l’on ressent à faire ou écouter de la musique. Peu d’entre eux s’attachent toutefois à montrer le côté obscur de la Force, et l’apprentissage intensif auquel sont soumis les prodiges en puissance. Whiplash c’est l’histoire de Andrew, jeune batteur ambitieux, qui se heurte aux méthodes d’apprentissage peu orthodoxes de son professeur. Derrière la batterie, Miles Teller, qui, a 27 ans témoigne d’un CV déja bien rempli. Face à lui, l’excellentissime J.K Simmons, dans le rôle le plus charismatique de sa carrière, dans la peau de ce professeur intransigeant et tortionnaire.

Whiplash

Entre les deux personnages se construit une relation qui s’apparente plus à un duel, comme une véritable bataille, où les instruments remplaceraient les armes (et parfois d’ailleurs au sens propre), du propre aveu du réalisateur, Damien Chazelle. A la fois bourreaux, ou victimes, ou égaux, les deux personnages n’ont de cesse de voir leur statut évoluer, là où le réalisateur aurait pu choisir de les enfermer chacun dans leur rôle de base. De même concernant le ton employé, il est assez étonnant de constater le contraste de réactions entre les spectateurs qui assistent au film, certains complètement hilares et d’autres plutôt empathique envers le personnage d’Andrew. Damien Chazelle parvient ici à multiplier les émotions, jouant sur tous les tableaux, et ne laissant jamais le spectateur indifférent, quelle que soit sa réaction.

Le film pose de nombreuses questions en termes d’éducation et d’excellence : quelle est la limite de l’apprentissage ? Est ce que l’on doit tout endurer sous prétexte de pouvoir devenir le meilleur ? Est-ce réellement un apprentissage à la dure ou de la brimade psychologique pure ? Questions auxquelles il n’apportera pas de réponses, choisissant, tout à son honneur de laisser le spectateur se faire son opinion. En plus d’être intelligent dans son propos, le film brille d’une mise en scène qui met à l’honneur la beauté et même la grâce des instruments, ainsi que la musique elle-même, qui envahi l’espace et devient un personnage à part entière. Le film se clot sur un dernier quart d’heure musical littéralement jouissif, et s’il ne fallait retenir qu’un argument pour courir voir le film, ce serait bien celui-ci.

whiplash jk simmons

Whiplash est un film intelligent, sans prétention et au charme fou, porté par un duo d’acteurs excellents. A conseiller à tous les mélomanes, et aux autres.

Synopsis :

Andrew, 19 ans, rêve de devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération. Mais la concurrence est rude au conservatoire de Manhattanoù il s’entraîne avec acharnement. Il a pour objectif d’intégrer le fleuron des orchestres dirigé par Terence Fletcher, professeur féroce et intraitable. Lorsque celui-ci le repère enfin, Andrew se lance sous sa direction, dans la quête de l’excellence…

Submit a Comment