Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | June 16, 2019

Scroll to top

Top

No Comments

The Salvation (2014)

Betty Elms
  • On September 1, 2014
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
4

Fadasse

Sortie (France) : 27 août 2014

Un western danois avec Mads Mikkelsen et Eva Green, c’est une belle promesse. Les dix premières minutes, tendues et nerveuses également, mais on ne peut pas en dire autant de la suite.

Dans le Far West, un ancien soldat danois, arrivé aux Etats-Unis sept ans auparavant, vient retrouver sa femme et son fils à la gare pour les amener vivre avec lui dans sa petite maison dans la prairie et y mener une vie de famille paisible. Mais, à peine montés dans la diligence, les choses tournent mal et le pauvre homme devra alors affronter plus d’un tourment.

the_salvation-mads_mikkelsen

Kristian Levring est le 4e signataire de Dogma95 avec Lars Von Trier, et met ici en scène un Mads Mikkelsen vengeur dans un film de genre, qui ne lésine pas sur les références aux maîtres, des anciens aux plus récents. Entre la référence et l’hommage, on ne trouve jamais notre compte, et sommes bien obligés d’avouer que seule l’impression d’une pâle copie subsiste. En effet, passé les premières minutes, tout devient complaisant, sans aucun but ni enjeu.

L’artificialité ambiante est symbolisée par les choix esthétiques, à commencer par la saturation des couleurs, too much et finalement pas très belles. Concernant le scénario, on ne parle pas beaucoup, on préfère tirer, frapper, la priorité est donnée à la violence stylisée à outrance. Très vite, on part dans tous les sens, sans atteindre de réelles émotions. Les tirs, règlements de comptes et autres viols ne ressemblent qu’à des parodies, les unes derrière les autres et les personnages sont des stéréotypes sans personnalisation. La faute à la mise en scène qui ne laisse aucune chance aux acteurs de sortir de leurs archétypes (le grand méchant, le corrompu, la belle sauvageonne,…). Seul Mads, grâce à son charisme habituel s’en sort et reste le seul intérêt du film. Eva Green, fait ce qu’elle peut avec un rôle pas vraiment intéressant tout compte fait, et surtout qui ne lui laisse pas la possibilité d’apporter quoi que ce soit. Même le « méchant », Jeffrey Dean Morgan ne rentre pas dans la case et ne nous fait jamais croire à son rôle de Delarue.

salvation-21

Admirons tout de même Eric Cantona en figurant de luxe, improbable et capable de faire rire malgré lui par une simple grimace, quelle personnalité ! Mais malheureusement, il ne sert pas le propos du film. A force de trop vouloir faire un western complet, le tout se boursoufle et l’on fini tout simplement par ne plus y croire.

Synopsis

1870, Far West. Jon se venge et en tuant un meurtrier, il déclenche la colère d’un chef de gang tenant la ville sous ses ordres. Trahi par sa communauté corrompue, le pionnier doit alors affronter seul la bande de malfrats.

Submit a Comment