Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | June 25, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Au premier regard (2014)

Betty Elms
  • On August 17, 2014
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France): 23 juillet 2014

Au premier regard (Hoje quero voltar sozinho) parle d’un sujet bien souvent traité au cinéma, l’éveil à l’homosexualité. L’histoire ne semble pas être différente, le héros vit dans un environnement hétéro et tout chavire quand un bel et sombre inconnu débarque. Pourtant, le film aborde les choses autrement.

Comment raconter différemment l’éveil à l’homosexualité, porté maintes fois à l’écran ? Ici, nous sommes à São Paulo, avec une bande de lycéens, et le protagoniste principal, Leonardo (Guilherme Lobo) est aveugle. Ses parents le surprotègent, et sa meilleure amie Giovana (Tess Amorim), l’aide depuis son enfance. En milieu d’année, arrive dans sa classe, Gabriel (Fabio Audi). Notre trio est composé !

hoje-eu-quero-voltar-sozinho1

Le sujet peut sembler lourd et sensible. Daniel Ribeiro, son réalisateur évacue à chaque instant toute possibilité d’apitoiement. Jamais Leo n’est vu ou filmé comme un adolescent différent. Il est comme tous les autres, il aime faire la fête, il a envie de découvrir des choses et ressent ses premières émotions dans le bas du ventre. Son handicap est dédramatisé à chaque occasion. Quand on parle de son handicap, l’attention est détournée ; on lui demande s’il a «vu», on se moque de sa machine à écrire, mais toujours avec tendresse et délicatesse. En effet, jamais le film ne porte un regard accusateur. L’intelligence est aussi de ne pas dénoncer l’homophobie ou l’intolérance, car le propos premier du film est tout autre, l’émancipation d’un jeune atteint de cécité.

Le film joue aussi sur des airs bien innocents, de l’adolescence, qui élève encore plus haut les moments d’amour qui naîtront. Le film porte en lui une force, traduite dans le titre français : le regard. Comment un jeune aveugle perçoit l’autre ? Les sons, les plaisirs qui semblent réservés aux voyants (une éclipse, le cinéma) le toucher, l’odeur des autres êtres, on perçoit tout ce qui chamboule un jeune, qu’il soit aveugle ou non, mais on sent ici, ce qui peut être exacerbé. Le film évite tous les pièges sur fond de petit conte adolescent.

hoje-eu-quero-voltar-sozinho

Il est à noter qu’il s’agit d’un premier film et qu’il a été couronné du Teddy Award au dernier festival de Berlin ! Ce qui laisse présager de belles choses pour la suite, car si la mise en scène est un peu trop retenue parfois, la photographie est belle et propre. Il faut garder cette humilité et cette délicatesse pour faire de grands et beaux films à venir, M. Ribeiro et oser toujours plus !

Synopsis

Dans un collège de São Paulo, Leonardo, 15 ans est aveugle. Sa meilleure amie Giovana, le soutient depuis toujours, mais il aimerait être plus indépendant, et faire tous ce que ses camarades font. Un nouvel élève, débarque dans leur classe et va tout changer. Les deux jeunes hommes sympathisent et vont se rapprocher, comment Leo va-t-il gérer cela, comment va-t-il percevoir les choses ?

Submit a Comment