Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | June 16, 2019

Scroll to top

Top

No Comments

Maintenant ou jamais (2014)

Cicchiteddu

Review Overview

Note
6

Plaisant

Sortie (France) : 3 septembre 2014

Maintenant ou jamais est le deuxième long-métrage de Serge Frydman. Dix ans après Mon Ange, le scénariste de métier repasse derrière la caméra avec un drame trop bien écrit.

Nous rêvons tous d’avoir la belle voiture, la belle maison… Bref la situation. Quand un couple avec deux enfants est sur le point de d’avoir ses rêves et que d’un coup… Le château de carte tombe que reste t-il ? Comment avancer ? Maintenant ou jamais apporte une solution. Et si on braquait une banque ? Cette question c’est Juliette (Leïla Behkti) qui se la pose indirectement. Comme si un malheur pouvait soudainement arriver comme l’option pour reconstruire ce château de carte, ce rêve.

maintenant ou jamais

Leïla Bekhti : “Serge Frydman m’a beaucoup apporté grâce à lui j’ai appris à jouer avec le silence”. Les silences il y en a beaucoup, trop diront certains, mais nécessaire. L’écriture est réussi quand on ressent une empathie pour le personnage de Juliette. Ça ne compte pas si on est serial-killer. Mais pendant 1h30, Serge Frydman arrive à nous mettre à la place de Juliette. Les insomnies, les mensonges, la rage on prend tout à la première personne.

maintenant ou jamais serge frydman

On sent très bien qu’un esprit pointu a dirigé les acteurs. Malgré les mots du réalisateur “Il n’y a pas de direction ce sont les acteurs qui ont fait le film”. Un tournage de plus de huit semaines ne peu pas garder la même intensité sans un très bon directeur d’acteur. Leïla Bekhti porte les 90 minutes du film son évolution, qu’elle anticipe scène à scène dépend de Manu (Nicolas Duvauchelle) et de Charles son mari (Arthur Dupont). Et le suspens est précisément là. Qui va t-elle suivre ? Et pourquoi ? Le tout harmonisé par une bande originale au piano, logique Juliette est prof de piano et un décor parisien quasi naturel.

Synopsis

Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l’avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d’amour…

Submit a Comment