Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | September 26, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Mapplethorpe : Look at the Pictures (2016)

Chalisbury
  • On September 12, 2016
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
8

Savoureux

Dans le documentaire sobrement intitulé Mapplethorpe : Look at the Pictures, qui retrace la vie de cet amoureux de l’image, l’art rime avec excès, déviance et érotisme.

Couvrez ce sexe que je ne saurais voir ! Voilà ce que criait l’Amérique puritaine à Robert Mapplethorpe. Cette version moderne de Molière n’a pourtant pas empêché l’irrévérencieux photographe de faire une carrière digne de ce nom, et de devenir le symbole même de la provocation.

À ses débuts, l’artiste en devenir évolue dans un milieu underground. S’il est en couple pendant trois ans avec la chanteuse Patti Smith, (qui restera sa grande amie toute sa vie), le jeune homme s’intéresse davantage à la musique rock et à la drogue qu’à la photographie. Mais à partir des années 70, Mapplethorpe découvre le polaroïd, se fait reporter du quotidien et se trouve plusieurs sujets de prédilection, dont la marginalité. Ainsi, ses amis rencontrés en sex clubs, des stars de la pornographie et de nombreux artistes vont devenir ses modèles, tout comme ses multiples amants. Car Mapplethorpe osait tout : photographier ses partenaires sexuels gays tout en mettant à nu le sado-masochisme. Durant tout le temps de ce reportage fascinant et lumineux, choquant mais révélateur, non censuré et tellement libre, les différentes techniques du photographe se succèdent au rythme de ses œuvres qui défilent une à une, et crèvent littéralement l’écran. On reste bouche-bée devant tant d’audace et de défi, dans une société qui, à l’époque, ne l’entendait pas de cette oreille. Grâce aux images d’archives rares, aux commentaires de ses proches et aux propres révélations de l’artiste, on rentre dans la plus grande intimité de Mapplethorpe, au sens propre comme au figuré, celle d’un précurseur de l’art qui s’intéressa à la sexualité mais aussi aux fleurs, au corps humain et plus généralement à la beauté abstraite.

patti-smith-robert-mapplethorpe-1132x620

Au moment donné où la notoriété de l’artiste prend de l’ampleur, sa santé décline. Porteur du SIDA, Mapplethorpe continuera d’exposer ses œuvres jusqu’à sa dernière heure, et monte même la Robert Mapplethorpe Foundation en 1988, soit un an avant sa mort,  avec la fervente idée de démocratiser au mieux la photographie.

Le documentaire met en exergue la liberté d’expression comme jamais, à travers les yeux d’un artiste devenu une véritable icône qui n’a jamais plié devant des détracteurs conservateurs ; des yeux perçants qui semblent nous dire frontalement et directement : look at the pictures !

Le documentaire est disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal.

Submit a Comment