Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | May 20, 2019

Scroll to top

Top

No Comments

Paterson (2016)

Betty Elms
  • On December 28, 2016
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
9

Repas de fête

Sortie (France): 21 décembre 2016

Jim Jarmusch nous prouve, une fois de plus, que son cinéma singulier et particulier porte de manière très simple une poésie puissante et rare.

Le nom de Paterson vient alimenter la filmographie déjà très identitaire du réalisateur américain. Il est une ode à la poésie et à la vie, douce et harmonieuse, qui vient mettre du baume au cœur des cinéphiles. L’art était déjà tout le sujet d’Only Lovers Left Alive, symphonie d’images élevée au rang de chef-d’œuvre, et d’autres de ses précédents films. Il attaque ici l’art de la poésie, sujet difficile à retranscrire en images, tant elle peut être fugitive pour une œuvre visuelle comme le cinéma.

Paterson, c’est le nom du héros qui vit dans la ville de Paterson, New Jersey. C’est également le titre d’une œuvre de William Carlos Williams. Cette répétition n’est pas un hasard, l’histoire se répond et forme un tout parfaitement harmonisé, comme un poème.

paterson-une-merveille-absolue-signee-jim-jarmusch

Tous les jours, Paterson se réveille aux côtés de sa femme Laura et part au travail. Il est chauffeur de bus. Il écrit de la poésie quand il le peut, lors de ses journées de labeur et rentre le soir avant de sortir avec son chien. Ce qui se passe dans son bus au détour d’un chemin ou dans sa maison résonne dans sa tête pour se transformer en mots, en émotions : tout s’amalgame et ce qu’il perçoit autour de lui fait sens avec ce qu’il vit, ce qu’il ressent. Les répétitions continuent, dans la forme, dans le fond, dans les couleurs ou même la monochromie, les cadres, les couleurs, le monde autour de Paterson résonne en lui, et forme les fondements de sa poésie, de ses mots, le quotidien tout simplement.

paterson-tt-width-750-height-500-fill-0-crop-0-bgcolor-eeeeee

La beauté du film est avant tout poétique ; l’apparente simplicité de chaque instant n’est que l’illusion des miroirs du héros. Il croise une jeune poète pleine de promesses qui l’émerveille, ainsi qu’un touriste japonais adorateur comme lui de William Carlos Williams. Ce sont ses regrets et ses rêves qu’il croise à travers les gens et qu’il pose sur le papier tous les jours au long de sa routine. Il a toutefois une arme plus forte que toutes les autres, un carnet et un stylo avec lesquels il pose des mots sur un carnet et qui lui permettent de vivre dans cet autre monde. Jarmusch a aussi ce pouvoir de faire des choses simples, un film sous forme de poème envoûtant dont on n’a plus envie de sortir. Le charme agit, et tendrement nous nous attachons à ce jeune couple qui arrive avec des attitudes à nous faire croire à l’amour, la plus belle de toutes les folies, et nous rendre heureux.

Synopsis

Paterson vit à Paterson, New Jersey, ville du poète William Carlos Williams, qui a écrit « Paterson ». Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie tranquille aux côtés de Laura, sa femme, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, son bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur son carnet secret.

Submit a Comment