Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | April 27, 2017

Scroll to top

Top

One Comment

Monstres Academy (2013)

Betty Elms
  • On July 1, 2013
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
8

Savoureux

Sortie (France) : 10 juillet 2013

Nos attentes étaient grandes, car Monstres & Cie reste une des plus belles réussites du studio Pixar de ces dernières années. La barre avait été mise très haut il y a 12 ans avec un scénario, un rendu graphique et une animation 3D au dessus de la moyenne. Qu’en est-il de ce Monstres Academy ?

Pixar a de la suite dans les idées, et des idées dans la suite, ou plutôt le prequel. Et oui, c’est à la mode, alors chacun y va de son essai. Il est, ici, brillamment transformé.

Lorsque Mike Wazowski était un petit monstre, il rêvait déjà de travailler à la Monsters Inc. et de terroriser les enfants. Son objectif: entrer à la prestigieuse Monsters University, qui forme l’élite des montres, et il travaille dur pour y accéder. Sur place il va rencontrer James Sullivan, un jeune qui a de qui tenir (issu d’une famille légendaire) et qui se la joue ! Le genre de mec qui a toutes les filles à ses pieds et qui obtient tout parce qu’il a des qualités naturelles, sans bosser. Mais ces deux là se détestent, dès leur premier cours commun et leur rivalité les amènera à devoir collaborer pour atteindre leur but, devenir les meilleurs monstres.

Monsters-University-Mike

Pixar choisi un nouveau réalisateur, Dan Scanlon ce qui permet d’apporter une fraîcheur et un regard neuf à la franchise, tout en reprenant ce qu’il y a de bon dans nos chers petits monstres. Tout est ici centré sur nos deux héros préférés, Mike Wazowsi (qui s’appelle Bob Razowski en français) et James Sullivan qu’on surnommait alors « Sulli ». Les scénaristes ont voulu créer un prequel crédible, sans pour autant s’emprisonner dans les codes du précédent ou créer de redite. L’histoire se déroule donc lors de leur rencontre à l’université, ce qui fait de ce film , un « college movie », autre première pour Pixar.

De ce postulat on peut craindre un film « à l’américaine », avec ses codes et son genre. Il faut connaître les spécificités, mais on nous les rabâche suffisamment dans les séries/films pour en savoir le minimum : un campus, des fraternités qui font la fête (mais seulement pour les plus cool), un doyen tout puissant. Les thèmes « à l’américaine » sont eux aussi des plus classiques : le dépassement de soi, la valeur individuelle et le leadership! Mais tous ces petits inconvénients, sont tout à fait pardonnables et on oublie vite ses éléments qui auraient pu être handicapant.

Ici on s’amuse, même si le scénario met un peu de temps à démarrer, le temps de mettre les éléments en place, le fun est le premier acteur du film. Les scènes « gagesques », fourmillant d’idées et de drôlerie, s’enchaînent parfaitement, dans une mise en scène très efficace et propre au style Pixar, qui a largement fait ses preuves. Plans séquences, course poursuite ultra rythmée, tout y passe pour notre plus grand bonheur et nos yeux d’enfants. On retrouve le rythme et la bonne humeur contagieuse, comme on a pu la connaître dans Toy Story. En effet ce qui est très fort avec Monstres Academy, c’est qu’il se place très bien et sans complexes avant Monstres & cie. en multipliant les clins d’œil et références à l’opus précédent.

MONSTERS UNIVERSITY

L’autre prouesse du film, c’est la technique. On sait depuis quelques temps déjà que les studios Pixar ont une certaine longueur d’avance de ce coté-là. Une fois de plus, que c’est beau ! Les textures et matières sont absolument bluffantes. Grâce à des poils du tonnerre, les personnages ressemblent à des peluches et des vrais animaux à la fois. Une vraie douceur visuelle. Le grand pas en avant se note surtout du coté des ambiances lumineuses. La lumière léchée à l’extrême est un régal pour les yeux. Et le studio ne fait pas les choses à moitié, pour preuve, le site www.monstersuniversity.com que je vous laisse aller découvrir, et pourquoi pas vous inscrire ! Toujours du coté technique un petit mot, pour le court, indispensable à tout Pixar, dont l’histoire est un peu désuète mais nous offre des images de synthèse frisant la perfection, qui pensait que cela était possible ?

Si ce n’est pas la meilleure production des studios Pixar, ce Monstres Academy est excellent, nous fait rire, nous amuse, nous ébahit. Pixar reste Pixar, et on les remercie car on peut penser que le meilleur est encore à venir.

Synopsis (Allociné)

Mike Wazowski est un petit monstre, pas très effrayant, qui rêve de devenir une terreur légendaire. Après avoir travaillé d’arrache pied, il entre enfin à la prestigieuse Monsters University. En arrivant il découvre d’autres étudiants, ayant des aptitudes plus évidentes que les siennes, tel que James Sullivan. Leur affrontement les amènera à se faire virer. Leur seul espoir pour réintégrer l’université sera de collaborer et gagner ensemble la reconnaissance de leur pairs à travers une équipe d’autres monstres laissés pour compte.

filmosaure monstres academy

© Fouapa pour filmosaure.com

Comments

Submit a Comment