Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | July 21, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Lost River (2014)

Chalisbury
  • On May 25, 2014
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 8 avril 2015

Présenté au Festival de Cannes 2014 dans la catégorie Un Certain Regard, Lost River, premier film de Ryan Gosling, attendu au tournant, révèle ses talents de jeune metteur en scène. Une réussite.

En tant qu’acteur, Ryan Gosling évolue depuis quelques temps dans un cinéma de genre, au style assez brut, lyrique et somme toute, particulier. Gosling a bien appris de ses maîtres et a su s’entourer des meilleurs du genre pour pouvoir aboutir à Lost River. Beaucoup de références dans cette œuvre extrêmement esthétique et à l’ambiance si étrange. Un univers proche de celui de Nicolas Winding Refn, des couleurs criardes qui rappellent le Spring Breakers d’Harmony Korine, et un scénario dans la veine de David Lynch. De fait, la question se pose, sommes-nous en face d’un copié-collé convenu de ses modèles, ou bien d’une œuvre audacieuse et originale ? Sans doute que ce film n’aurait pas été le même sans l’expérience du Ryan Gosling acteur, notamment aux côtés de Winding Refn. On apprécie donc d’autant plus le fait d’avoir attendu, et de pouvoir mûrir en tant qu’acteur, avant de se lancer dans la réalisation. Gosling aime son film, le peaufine et le chouchoute, et rien que pour ça, celui-ci mérite toute notre attention.

lost-river

Nous pencherions donc plutôt pour la seconde solution, inspiration sans plagiat, tant la mise en scène impeccable témoigne d’un réel travail et d’un souci du détail, tout cela dans un premier film. Une beauté onirique, soutenue d’une bande son omniprésente et là aussi audacieuse, et qui colle toujours parfaitement à l’atmosphère. Côté casting, on retrouve Cristina Hendricks, collègue de travail de Ryan Gosling dans Drive, un étonnant Matt Smith, la jeune mais déjà expérimentée Saoirse Ronan, ainsi qu’un acteur très prometteur, Iain De Caestecker. Gosling sait donc également s’entourer d’un casting éclectique et haut en couleurs, et sait donner la part belle à chacun de ses personnages, tous ayant un rôle majeur à jouer dans la mise en place de l’histoire.

Lost-River-Cannes-2014

Du côté du casting comme de la mise en scène, rien n’est laissé au hasard et tout est minutieusement pensé, un travail fort appréciable, surtout lorsqu’il s’agit d’une premier long métrage.

Etrange rêverie que ce Lost River, première œuvre originale et osée de Ryan Gosling. La frontière est fine entre inspiration et redite de ses pairs, mais Gosling trouve la balance et ne tombe jamais dans la copie conforme. Essai transformé.

Synopsis :

Dans une ville qui se meurt, Billy, mère célibataire de deux enfants, est entraînée peu à peu dans les bas-fonds d’un monde sombre et macabre, pendant que Bones, son fils aîné, découvre une route secrète menant à une cité engloutie. Billy et son fils devront aller jusqu’au bout pour que leur famille s’en sorte.

Submit a Comment