Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | April 27, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Foxcatcher (2015)

Chalisbury
  • On May 25, 2014
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
5

Comestible

Sortie (France) : 21 janvier 2015

Foxcatcher, réalisé par Bennett Miller (Truman Capote, Le Stratège) est présenté au Festival de Cannes en Sélection Officielle. Académique et convenu, il aurait mérité plus de profondeur.

Tiré d’un fait divers, le film relate les relations conflictuelles entre un lutteur, son frère entraîneur et un riche mécène. Alors que son précédent film, Le Stratége, était axé presque exclusivement sur le sport et ses rouages (incompréhensibles pour les non-initiés au football américain), Foxcatcher parle toujours du sport mais s’attache au relationnel et à ses personnages, plus qu’à la compétition. C’est néanmoins ce que l’on ressent de la volonté du réalisateur, même si l’effet escompté n’est pas au rendez-vous. En effet, dès lors que le trio se met en place, Miller ne fait qu’effleurer les relations, se contentant par exemple d’un violent accès de colère pour expliquer toute une relation conflictuelle. Les personnages existent et fonctionnent seuls mais le trio ne trouve jamais une vraie cohésion de groupe, un groupe qui devrait être le moteur essentiel de l’histoire.

foxcatcher-steve-carell

Channing Tatum, malgré son charisme désespérement absent, se démène comme il peut pour faire exister son personnage. On lui reconnaît quelques traits de caractère intéressants, dans la peau de ce lutteur qui, ayant connu la gloire et l’anonymat n’attend qu’une chose, celle de revenir au devant de la scène. Il joue parfaitement son rôle d’armoire à glace, fragilisé par une envie de de réussir et la peur panique de décevoir son frère et son coach. Mark Ruffalo fait son travail, parsemant son jeu de quelques mimiques déja vu, sans rien apporter de particulier à son personnage. Sa présence en pointillés le rend d’autant moins intéressant et attachant. Manque de charisme ou vacuité du personnage, le mystère reste entier… Des trois, c’est bien Steve Carell qui sort son épingle du jeu avec une interprétation magistrale. Il pourrait se contenter de jouer un simple rôle grimé, mais confère à son personnage une profondeur et une complexité intéressante, même si là aussi, on aurait voulu en voir plus, notamment dans la relation avec sa mère, ou même avoir quelques indices concernant l’homme lui-même et son passé.

foxcatcher channing tatum

Côté mise en scène, on reconnaîtra à Bennett Miller un certain talent pour construire une ambiance, qui colle au plus près de l’histoire tragique elle-même. C’est aussi peut-être ce style volontairement dégagé et cette esthétique froide qui ne permet pas une totale implication dans l’histoire des personnages, à laquelle on reste finalement insensible.

Foxcatcher est un film académique et assez lisse et bien vernis, qui reste en surface sans jamais en révéler un peu plus sur ses personnages. Reste une bonne performance d’acteurs mais un film finalement bon, mais sans plus.

Synopsis :

Inspiré d’une histoire vraie, Foxcatcher raconte l’histoire tragique et fascinante de la relation improbable entre un milliardaire excentrique et deux champions de lutte.

Submit a Comment