Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | July 21, 2017

Scroll to top

Top

One Comment

Festival Lumière 2013

Festival Lumière 2013
Stéphanie Valibouse

Il est de ces festivals qui bénéficient de moins d’attention que d’autres malgré l’indéniable qualité de leur programme. Le Festival Lumière en fait partie, et il est temps de se pencher sur cet extraordinaire événement qui éclaire l’héritage cinématographique de la ville de Lyon. Nous y serons pour couvrir une partie des festivités, par écrit sur Filmosaure.com et en live sur Séance Radio.

Du 14 au 20 octobre, le Festival Lumière propose une vaste sélection. Une centaine de films seront disponibles au cours de 265 séances, le tout marqué par la présence et l’influence de Quentin Tarantino, choisi pour recevoir le Prix Lumière cette année. L’intégralité de ses films, ainsi qu’une liste d’œuvres recommandées par le réalisateur feront l’objet de projections thématiques. Le Prix, créé par l’Institut Lumière afin de récompenser un cinéaste particulièrement inspirant, sera décerné au cours d’une soirée dédiée à ce passionné du septième art qui n’a de cesse de répéter “Vive le cinéma !” où qu’il aille.

Mais Tarantino n’est pas le seul à marquer de sa patte l’édition 2013 du Festival : Ingmar Bergman, Hal Ashby et Henri Verneuil auront également droit à leurs rétrospectives, tandis que de nombreux hommages se feront, notamment à Jean-Paul Belmondo, Pierre Richard, Dominique Sanda, Françoise Fabian, James B. Harris et Grover Crisp en leur présence. On fêtera les 25 ans du studio d’animation japonais Ghibli, à l’occasion de la sortie prochaine du dernier Hayao Miyazaki : Le vent se lève, il faut tenter de vivre, et on retrouvera l’esprit déjanté des Monthy Python lors d’une nuit consacrée à leurs films. De nombreuses masterclass rythmeront le festival, animées par des personnalités comme Tim Roth, Jean-Michel Jarre ou pour mettre en exergue le travail de restauration effectué en coulisses.

le vent se lève il faut tenter de vivre hayao miyazaki

Les racines du cinéma contemporain seront à l’honneur, grâce à un focus sur les années 1927 à 1931, qui ont vu l’émergence du son et la matérialisation de cette transition sur la pellicule : Blackmail de Hitchcock, Solitude de Paul Fejos ou encore Le chanteur de Jazz en version restaurée dans sa première mondiale.

C’est donc une édition assez exceptionnelle, aussi ancrée dans les origines du cinéma que dans sa modernité, qui nous est proposée par le Festival Lumière en 2013. Nous y laisserons traîner nos quenottes de dinosaure trois jours durant, du 18 au 20 octobre, pour couvrir la cérémonie du 5ème Prix Lumière en présence de Quentin Tarantino, de nombreux hommages, ainsi que la soirée de clôture du festival. Retrouvez-nous ici, sur Twitter ou lors de chroniques radio en live sur le site de Séance Radio, la webradio de BNP Paribas dédiée au cinéma.

Comments

Submit a Comment