Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | June 26, 2017

Scroll to top

Top

3 Comments

Before Midnight (2013)

Stéphanie Valibouse

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 26 juin 2013

Clôturant le triptyque amorcé il y a 18 ans, Richard Linklater déconstruit l’idéal amoureux dans ce dernier opus plus mélancolique et terre-à-terre que les précédents. Un exploit d’écriture et de mise en scène chargé en belles émotions, que seules quelques longueurs pénalisent.

[Attention : spoilers sur les deux films précédents. Il est recommandé de les avoir vus avant de visionner Before Midnight, même si ce dernier est compréhensible à lui seul.]

L’aventure commence en 1995 avec Before Sunrise, le récit follement romantique de deux inconnus passant une nuit ensemble à Vienne avant de se séparer avec pour seule garantie une hâtive promesse de se revoir. A ce premier film intéressant mais un peu malhabile suit en 2004 ce qui selon moi reste le meilleur de la trilogie, Before Sunset : après 9 ans sans s’être donnés de nouvelles, Jesse et Céline se croisent à nouveau, par hasard… ou presque. Before Sunset se termine sur cette délicieuse interrogation : le héros va-t-il décider de prendre cet avion le ramenant à sa femme et son fils ?

                   baby you are gonna miss that plane  baby you are gonna miss that plane i know

Before Midnight prend donc son envol 9 ans plus tard, sur le présupposé que Jesse a effectivement manqué son avion afin de reprendre son idylle avec Céline à Paris. Linklater demeure fidèle à la série, avec pour interprètes principaux Ethan Hawke et Julie Delpy qui, une fois de plus, co-scénarisent le film afin de s’impliquer à fond dans leur personnage. A chaque volet, les deux protagonistes semblent gagner en profondeur, à mesure que leur relation s’étoffe et que les deux acteurs s’approprient le rôle.

Before Midnight est toujours une comédie, mais traitant de situations plus concrètes. Comme si cette idéalisation de l’autre et de l’histoire d’amour qui s’essouffle avec le temps avait aussi affecté l’atmosphère des trois films. Ici, le cadre enchanteur de la Grèce ne suffit plus à masquer le poids de la familiarité que 9 ans de vie commune ont créée. Où leur histoire n’était faite que de romances sous les ponts et de rayons de soleil filtrants, l’on réalise que ceux-ci ne freinent pas les affres du quotidien et les rancœurs accumulées par des années de petits sacrifices effectués pour le bien du couple. L’idéal est-il perdu ou reste-t-il encore de ce conte de fées viennois amorcé il y a 18 ans de cela ?

before midnight voiture

Où de nombreuses suites ruinent la réputation du premier film, Before Sunset et Before Midnight sont la preuve qu’il est possible de faire aussi réussi, voire de s’améliorer avec le temps. Jesse et Céline, gagnant en maturité, se bonifient comme un vin de qualité à mesure que leur histoire se poursuit de décennie en décennie. Ethan Hawke et Julie Delpy auront rarement été aussi bons que dans ce dernier film, où leur rôle se fait encore plus naturel, et leurs échanges plus intimistes.

Les plans séquences paraissent encore moins nombreux, plus longs et travaillés, ce qui a requis un talent d’écriture impressionnant pour pallier l’ennui que pourraient faire naître ces longs dialogues sur tout et rien. Il ne reste que peu de cette poésie habitant Before Sunset, et rien de cette incertitude qui rendait le second opus si magique. Mais le réel talent des acteurs constitue à nous faire apprécier leur quotidien désenchanté, leurs disputes et leurs hypothétiques réconciliations où, on l’espère, demeure une étincelle de romance et d’ambguïté. Nous y sommes attachés comme nous le sommes à nos proches et à notre propre quotidien.

before midnight hawke delpy

Before Midnight est une très belle réflexion douce-amère sur l’amour et ce que deviendrait notre vie si l’on décidait finalement de la passer avec cette personne rencontrée une fois, puis oubliée.

<<< Lire la critique de Before Sunrise

<<< Lire la critique de Before Sunset

Synopsis

Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août. Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde. La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants. Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes. Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?

Comments

  1. C’est cela, le film est juste et offre une belle réflexion sur le couple et l’amour.

Submit a Comment