Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | March 26, 2017

Scroll to top

Top

4 Comments

Le vent se lève (2014)

Betty Elms
  • On December 10, 2013
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
10

Festin oculaire

Sortie (France) : 22 janvier 2014

Hayao Miyazaki a annoncé sa retraite il y a peu, et nous laisse une dernière œuvre, sublime point d’orgue à sa carrière exemplaire. Le vent se lève (Kaze Tachinu) nous parle de lui, de l’homme, et de la vie.

Miyazaki est un cas unique dans l’histoire de l’animation et je l’inclus pleinement dans le 7ème art. Le Vent Se Lève vient parfaitement s’inscrire dans la filmographie du grand maître et de la plus brillante des manières. Le film est, comme à chaque fois, très différent des précédents, tout en reprenant les thématiques et les obsessions du cinéma de Hayao Miyazaki.

Ce 11e film est indéniablement le plus adulte. Le réalisateur raconte l’amour, la mort, mais surtout la vie. Pour ce faire, il choisit de parler de Jiro Horikoshi, un passionné d’aviation myope, qui ne pourra jamais piloter. Il devient alors un brillant ingénieur, qui inventa l’innovant et performant Mitsubishi A6M, avion utilisé lors de la seconde guerre mondiale, notamment lors de l’attaque de Pearl Harbour. Hayao Miyazaki nous parle de l’homme, plus que de l’histoire, des rêves plus que de la réalité. Il réussit à nous élever dans l’imaginaire, autour d’une histoire réelle. Les thèmes qui lui sont chers prennent ici une puissance inouïe, car Miyazaki parle de lui-même.

le-vent-se-leve-miyazaki-1

Cet ingénieur est un créateur, tout comme un réalisateur. Tous deux ont des contraintes face à leurs rêves et aspirations, et doivent assurer leur travail et être de tous les instant du début à la fin de l’oeuvre en maître d’orchestre. Ils rencontrent des difficultés, ils doivent trouver des compromis, pour arriver au bout de leur mission et la livrer aux mains/yeux de tous.

La plupart des personnages qu’il a créés, depuis ces premières réalisations, vivent des parcours initiatiques, mènent des combats idéologiques importants et ont un destin à accomplir. Ces films sont aussi peuplés par toutes sortes d’éléments surnaturels, qui se transforment et composent un univers fantasmagorique. Ces figures sont des allégories de ce qui anime chaque être humain : les rêves. L’autre caractéristique de ses films ce sont les femmes, ces héroïnes qui sauvent le monde, la nature, toujours au caractère puissant et volontaire. Elles sont la représentation de toutes les femmes ou d’une en particulier, l’amour que rencontre un homme.

2

Enfin, le vent, symbolique sous-jacente de toute la filmographie de Miyazaki, devient le personnage central dans ce long métrage et prend toute son ampleur. C’est lui, qui porte ces machines de rêve et de guerre par lesquelles les réalisations les plus folles sont possible, mais c’est aussi à travers lui que les plus terribles sont arrivées. Il représente la nature, qui peut, à tout moment, tout détruire, mais par laquelle toute vie serait impossible. Enfin, il est cet élément invisible et si puissant, détenteur de vie et de mort. « Le Vent se Lève, il faut tenter de vivre » est la fin d’un poème de Paul Valéry et le cœur même du film. Miyazaki nous révèle enfin pourquoi le vent est l’essence de toute son œuvre : les courants virevoltants dans les cheveux de Chihiro ; allié de Nausicäa ; ces brises qui animent la nature et sont la source de création.

L’autre grand thème du Vent se lève mis en scène avec une poésie rare, c’est l’histoire d’amour. Le génie narratif de Miyazaki se déploie entièrement pour nous raconter simplement mais intensément cette histoire entre deux êtres. Ces moments bercent l’ensemble du film, traversent les époques et les événements. Il est toujours là et porte le souffle de vie, dans les meilleurs comme dans les pires moment. L’amour reste porteur d’espoir pour nous faire avancer, envers et contre tout. Le film porte cette énergie, cachée dans les instants et les scènes qui peuvent sembler les plus désuètes. La séquence des petits avions en papier sublime ces instants poétiques.

La fin nous laissera des larmes, retenues ou pas, pour saluer ce grand monsieur du cinéma. Que ce soit, son empreinte ou son esprit, je sais que son aura, et ce qu’il a apporté planeront encore longtemps sur les studio Ghibli. 有難う (merci)

Le vent se lève!… Il faut tenter de vivre!
L’air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs!
Envolez-vous, pages tout éblouies!
Rompez, vagues! Rompez d’eaux réjouies
Ce toit tranquille où picoraient des focs!

– Paul Valery.

Synopsis

Jiro rêve de voler et de dessiner des avions. Sa mauvaise vue, l’empêche de devenir pilote, et devient donc ingénieur dans la plus grande entreprise d’ingénierie du Japon, et devient rapidement un génie de son temps. « Le vent se lève » raconte sa vie, l’histoire et les événements qui en ont influencé le cours, le séisme de Kanto (1923), la Grande Dépression, la tuberculose, la guerre.

Comments

Submit a Comment