Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | September 15, 2019

Scroll to top

Top

No Comments

Divergente 2 : L’Insurrection

Chalisbury
  • On March 23, 2015
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 18 mars 2015

Divergente 2 : L’Insurrection est la suite de la révolution initiée par Tris et ses compagnons. Alliance de factions et trahisons, un deuxième volet intelligent, à la hauteur du premier.

En termes (galvaudés) de « films pour ados », Divergente se situe dans la fourchette haute, se targuant d’un univers original et très esthétique. Même combat dans ce deuxième opus, où l’on sent assez vite que les moyens ont été décuplés, de manière à offrir un spectacle visuel réussi. Pari tenu. Même si certains effets spéciaux laissent parfois à désirer (effet jeu vidéo trop prononcé), l’univers est toujours aussi agréable à découvrir, notamment les territoires des Fraternels et Sans Factions, jusqu’ici inconnus. C’est non seulement cette identité visuelle forte mais aussi la complexité de son scénario, qui fait tout l’intérêt de cette trilogie. Même si Divergente s’appuie sur un récit somme toute très manichéen comme c’est souvent le cas dans ce type de film, il brille par un scénario très imaginatif. Aux commandes, on retrouve Shaileen Woodley, héroïne tourmentée qui ressemble de plus en plus à sa consoeur, Katniss Everdeen (Hunger Games). Il semblerait que l’on n’ait jamais droit à un personnage féminin simplement fort, sans que celui-ci soit affublé de fêlures constantes et d’une souffrance latente. Une nouvelle « héroïne malgré elle »  et une actrice n’apporte rien de nouveau au stéréotype qu’elle incarne. On apprécie cependant la présence de multiples personnages féminins, souvent  à des niveaux élevés de responsabilités et de pouvoir. Divergente ne laisse donc pas ses héroïnes être de simples faire-valoir, et c’est déjà pas mal…

divergent insurrection

Si les personnages principaux ont toujours assez peu d’intérêt, ils sont heureusement soutenus par des seconds rôles brillants même si peu consistants. On regrette notamment un face à face plus détonnant entre les deux leaders qui se confrontent, Kate Winslet et Naomi Watts. Une bonne surprise aussi, avec le personnage de Ansel Elgort, qui se fait le porte-parole des contradictions de cette société et contrebalance l’aspect cartésien et un peu trop manichéen de sa sœur.

divergente miles teller

Du reste, même si le film ménage bien son suspens et son action, on aurait espéré un peu plus d’audace au niveau de l’insurrection promise. A la manière de Hunger Games : La Révolte, on assiste ici aux prémices d’une révolution, une introduction qui reste assez sage et une conclusion que l’on espère plus explosive.

Divergente 2 est comme son prédécesseur, une agréable surprise, un film intelligent, visuellement riche et globalement réussi. En espérant qu’un peu d’audace et d’action enrichiront le troisième opus…

Synopsis :

Dans un monde post-apocalyptique où la société a été réorganisée autour de 5 factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères et Fraternels), Tris a mis au jour un complot mené par la faction dominante, les Érudits, dirigés par Jeanine. Abandonnant une ville à feu et à sang, à la recherche d’alliés, Tris et Quatre sont désormais traqués par les autorités. Jeanine décrète la loi martiale pour anéantir les Divergents, tandis que la guerre entre les factions prend de l’ampleur. Pourquoi les Divergents sont-ils une menace pour la société ? La découverte d’un objet mystérieux, hérité du passé, pourrait bien bouleverser l’équilibre des forces…

Submit a Comment