Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | March 24, 2017

Scroll to top

Top

One Comment

Harry Potter à l’école des sorciers (2001)

Harry Potter à l’école des sorciers (2001)
Stéphanie Valibouse

Ma note : 6,5/10

Harry Potter à l’école des sorciers (Harry Potter and the Philosopher’s stone) est le premier d’une série de 8 films adaptant à l’écran la saga de J.K. Rowling.

harry potter école des sorciers affiche

SYNOPSIS

Harry Potter, un jeune orphelin, est élevé par son oncle Vernon et sa tante Pétunia qui le détestent. Alors qu’il était haut comme trois pommes, ces derniers lui ont raconté que ses parents étaient morts dans un accident de voiture.

Le jour de son onzième anniversaire, Harry reçoit la visite inattendue d’un homme gigantesque se nommant Rubeus Hagrid. Celui-ci lui révèle qu’il est en fait le fils de deux puissants magiciens et qu’il possède lui aussi d’extraordinaires pouvoirs.

C’est avec joie que le garçon accepte de suivre des cours à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie. Il a enfin la chance de se faire des amis. Blâmé par le professeur Severus Rogue qui lui enseigne les potions et protégé par Albus Dumbledore, le directeur de l’établissement, Harry va tenter d’élucider le mystère de la pierre philosophale.

RÊVES D’ENFANTS

Ce premier opus est réalisé par Chris Columbus, à qui nous devions déjà entre autres certains films marquant notre enfance : Maman, j’ai raté l’avion, Madame Doubtfire… Il a également été scénariste de films devenus cultes : Les GremlinsLes Goonies, Le secret de la pyramide.

Rien d’étonnant donc, à ce que la Warner lui fasse confiance afin de charmer les plus jeunes et captiver un premier public familial voué à grandir en même temps que les héros de la saga. Car c’est également à ce premier film par Chris Columbus que nous devons un casting qui ne subira quasiment aucune modification durant une décennie. Ainsi, même les personnages secondaires (ou tertiaires voués à devenir secondaires)  demeureront les mêmes : Bonnie Wright pour Ginny, Tom Felton pour Draco Malfoy, James et Oliver Phelps pour les jumeaux Weasley, etc., sans oublier les superstars que sont devenus Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson. Seul, Dumbledore changera au troisième épisode, à cause du décès de Richard Harris.

harry potter école des sorciers charms

Il est remarquable et rare qu’une saga de 8 films bénéficie d’une telle stabilité au niveau du casting. Il est encore plus rare qu’un film issu d’un livre culte comme celui de J.K. Rowling ne soit pas la cible des critiques. Il faut dire que certains choix sont particulièrement savoureux, comme l’excellent Alan Rickman, génial en Snape désabusé et nonchalant. La bande originale, signée par nul autre que John Williams, rythme l’ensemble avec dynamisme et crée pour les 7 autres films à venir un thème musical très fort. Et enfin, il faut croire que l’univers d’Harry Potter est si riche qu’un film réalisé en coopération avec son auteur ne pouvait qu’être pris en affection par son public.

harry potter école des sorciers snape

Cependant, le choix de créer une oeuvre inoffensive à destination d’un public familial a impliqué certains choix propres à ce genre : ainsi, les personnages paraissent souvent caricaturaux, et les situations manichéennes. Les Dursleys agissent de manière si insupportable qu’ils en demeurent à peine crédibles, Hagrid est très benêt, Draco est un cliché sur pattes, on se farcit des applaudissements à tout va… cela dit, cet aspect exagéré correspond aussi plus ou moins à la manière dont le premier livre (Harry Potter and the Philosopher’s stone) était écrit. Il faudra attendre le troisième film, Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, pour découvrir une réalisation moins rangée et plus nuancée.

Et si l’humour de ce premier opus reste assez enfantin et innocent, le film se fait également le porteur à l’écran de nos rêves d’enfant : des confiseries à volonté, un miroir qui réalise nos désirs les plus fous, et surtout, la possibilité, comme Harry, d’échapper à un quotidien morne et s’évader dans un univers magique dont nous sommes le héros à la fois acclamé et tragique. Beaucoup d’enfants ont imaginé, quelques heures durant, se soustraire à leurs parents comme Harry fuit les Dursleys, afin d’aller assommer le troll et apprendre la magie en compagnie de nouveaux copains.

harry potter école des sorciers échecs

Sous ses aspects enfantins, le premier film de Chris Columbus a réussi un tour de force : créer un univers cinématographique empreint de magie concrétisant pour des millions d’enfants les livres de J.K. Rowling et posant les bases de ce qui deviendra une saga aussi culte à l’écran qu’elle l’était à l’écrit.

filmosaure harry potter by fouapa

© Fouapa pour filmosaure.com

Comments

Submit a Comment