Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | January 21, 2017

Scroll to top

Top

2 Comments

Divergente (2014)

Betty Elms
  • On April 1, 2014
  • http://cinemabook.wordpress.com/

Review Overview

Note
2

Ecoeurant

Sortie (France) : 9 avril 2014

Divergente est l’adaptation d’une série de livres, vendu ouvertement comme le nouveau « Hunger Games » et produit par les mêmes studios. Disons-le d’emblée, la démarche commerciale servirait à attirer le public à voir un spectacle qui n’atteint pas la cheville de son modèle.

L’histoire se place dans une société post-apocalyptique dans laquelle les hommes sont divisés en 5 factions, les Erudits, les Sincères, les Audacieux, les Altruistes et les Fraternels. Chacune est dédiée à une mission afin d’assurer l’équilibre et la paix entre les hommes. A l’adolescence, chaque individu doit choisir son clan et le conserver toute sa vie. Béatrice, native des Altruistes, lors du test d’aptitude apprend qu’elle est divergente, elle n’appartient à aucun groupe et se retrouve en danger, car le gouvernement souhaite éliminer ces individus. Ils représenteraient un danger pour l’équilibre de la paix instaurée par ce système de classes.

Notre héroïne, se rebaptisant « Tris » se retrouve en formation dans le clan des audacieux, dans un véritable camp d’entrainement visant à former la police de la société. Bien évidemment, Béatrice se retrouve en difficulté, mais elle trouve du réconfort auprès de son bienfaiteur « Four », qui décèle en elle des qualités. De cette relation naitra une romance totalement prévisible, parsemées de non-subtilités ahurissantes.

Divergent-Photo-Promo-06

Les thèmes tournent autour de l’éducation, les choix individuels, le passage à l’âge adulte, le conformisme, la différence et le respect. Mais je vous rassure, tous les ingrédients y sont, des combats à mains nues, d’extraordinaires performances de notre héroïne aux moments clés et des rebondissements, bien que tardifs pour en faire un film au récit classique et balisé.

Aucun des acteurs ne tire son épingle du jeu. Shailene Woodley dans la peau d’une ado dépassée, l’est tout autant dans un rôle caricatural qui n’apporte rien de plus que tous les autres films formatés pour ados. Son amoureux transi est « Four », alias Tobias un beau gosse tout aussi superficiel que son regard est niais. Les seconds rôles sont tout aussi formatés, habituels et sans grande profondeur (en vrac, Zoé Kravitz, Kate Winslet, Ashley Judd, Jai Courtney).

Photo-du-film-DIVERGENTE

La mise en scène est faible, parfois risible et sans aucune subtilité. Le tout est sans grand intérêt, affublé d’un scénario longuet et mal dosé. La plus grande déception vient de l’aspect visuel, des scènes et des effets numériques bâclés, on ne comprend pas où est passé le budget mais nous sommes d’ores et déjà rassurés, car le bon démarrage US permettra de faire une suite. Clairement calibré pour la cible adolescente, son manque de qualité en fait un film dont nous pourrions nous passer.

Synopsis

Beatrice vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). Le rite de passage à l’âge adulte consiste à choisir son clan et ce, pour le reste de sa vie. Pour les aider, un test d’aptitude les aide à trouver leur véritable nature. Son test à elle révèle qu’elle n’appartient à aucune caste, qu’elle a plusieurs aptitudes, elle est divergente. Ces rares individus sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris (sa nouvelle identité) intègre les Audacieux, ceux qui font régler l’ordre et dont l’entraînement est basé sur la survie le combat et l’affrontement de soi.

Comments

  1. Vous avez l’air de ne pas porter les adaptations jeunes adultes dans votre coeur… Je suis curieuse de savoir pourquoi vous vous êtes déplacée :). Cela dit, malgré son mépris latent, votre critique est plutôt construite et argumentée.
    Sans trouver que le film vaille particulièrement le détour, en bonne appréciatrice du genre, j’ai trouvé qu’il avait un intérêt. http://pushoconnor.wordpress.com/2014/04/10/divergent-shailene-woodley-se-demarque/

    • Ce qui me déplaît fortement, c’est que cette cible soit si souvent “concernée” par des mauvais films, et c’est ce que je lui reproche. En non-amatrice du genre, je préfère en avertir les cinéphiles. je me suis déplacée pour couvrir le blog et apporter mon point de vue sur un genre qui m’est plutôt étranger, dommage que je n’ai pas pu apprécier une oeuvre de qualité pour me faire changer d’avis.

Submit a Comment