Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | December 13, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Last Days of Summer (2014)

Chalisbury
  • On April 30, 2014
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
5

Comestible

Sortie (France) : 30 avril 2014

Romance à la Bonnie & Clyde, le nouveau film de Jason Reitman se perd dans ses bons sentiments, malgré un duo d’acteurs dont le talent n’est plus à prouver.

Last Days of Summer, c’est la rencontre fortuite entre un prisonnier en fuite et une femme délaissée et solitaire, mère d’un jeune garçon. A l’origine du film donc, un scénario assez simple, dont on attendait du coup, un traitement ingénieux et inventif. Raté.

last days of summer

On assiste finalement à une romance et un jeu en trio, qui bascule rapidement dans le mélodrame et les scènes emplies de bons sentiments (la préparation d’une tarte en famille ou le fameux jeu de baseball dans le jardin). A part l’ingeniosité et la fraîcheur qui caractérisait son plus gros succès, Juno, Jason Reitman semble se complaire aujourd’hui dans un genre de film qui ne parvient jamais à sortir des sentiers battus (In The Air, Young Adult). Plaisant mais sans jamais vraiment décoller. C’est encore le cas ici avec ce huis clos intime qui ne réussit jamais à nous surprendre. On reconnaîtra à Breitman un certain talent pour choisir ses comédiens qui permettent la plupart du temps de sauver la vacuité du scénario.  Kate Winslet est parfaite dans ce personnage de jeune maman paumée, au carrefour de sa vie, un rôle qu’elle connait assez (Les Noces Rebelles, The Reader, Marrakech Express…). Josh Brolin excelle quand à lui dans ce rôle à deux facettes de hors-la-loi, à la fois effrayant et attachant.

Malheureusement, comme c’était déjà le cas dans le douloureux Young Adult, la prestation des acteurs ne suffit pas à sauver la superficialité de leurs personnages. Tout est survolé et jamais exploité en profondeur. On peine à croire à ce grand amour, tant il manque de détails et de construction. Sans doute la faute au regard subjectif de l’enfant, par lequel la narration avance ? En quête d’une nouvelle figure paternelle, le jeune garçon est à la fois spectateur et acteur de l’histoire, et le seul personnage à être exploité pleinement dans sa détresse.

last days of summer kate winslet

Du reste, on retiendra cependant une mise en scène excellente et un rythme lent qui épouse la langueur et la chaleur de ces derniers jours d’été. Mention spéciale pour la photographie, magnifique, et une bande son soignée, principaux atouts du film.

Last Days of Summer est donc un joli film, tout à fait regardable et visuellement beau et qui brille par les performances de ses acteurs. Il lui manque cependant une certaine flamme, celle qui l’empêcherait de passer inaperçu. Peut mieux faire.

Synopsis :

Lors du dernier week-end de l’été, Frank, un détenu évadé, condamné pour meurtre, oblige Adèle et son fils Henry à le cacher chez eux. 
Très vite, la relation entre le ravisseur et la jeune femme prend une tournure inattendue. Pendant ces quatre jours, ils vont révéler de lourds secrets et réapprendre à aimer…

Submit a Comment