Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | May 24, 2017

Scroll to top

Top

6 Comments

Le monde de Charlie (2012)

Le monde de Charlie (2012)
Stéphanie Valibouse

Ma note : 7/10

Après 13 ans d’attente, Chbosky adapte enfin son propre best-seller soutenu par les producteurs de Juno. Premier roman de l’auteur, l’oeuvre est inscrite au programme de certaines écoles, bannie dans d’autres établissements, au vu des thématiques abordées et leur influence sur les adolescents.

Derrière son titre français réducteur, The Perks of being a Wallflower est une aventure pleine de délicatesse sur le passage à l’âge adulte.

SYNOPSIS

Au lycée où il vient d’arriver, on trouve Charlie bizarre. Sa sensibilité et ses goûts sont en décalage avec ceux de ses camarades de classe. Pour son prof de Lettres, c’est sans doute un prodige, pour les autres, c’est juste un “loser”. En attendant, il reste en marge – jusqu’au jour où deux terminales, Patrick et la jolie Sam, le prennent sous leur aile. Grâce à eux, il va découvrir la musique, les fêtes, le sexe… pour Charlie, un nouveau monde s’offre à lui.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=n5rh7O4IDc0]

“IT GETS BETTER”

Le caractère intimiste du Monde de Charlie provient probablement à cette capacité qu’a eu Chbosky à imprégner le récit de ses propres expériences et émotions. L’histoire traite de thématiques souvent sensibles et pourtant faisant partie intégrante de nombreuses adolescences : le sexe, l’alcool, la drogue, la violence, les blessures issues de l’enfance, l’exclusion…

le monde de charlie emma watson lycée

Plus qu’un simple teen-movie, il se distingue par une sensibilité peu commune au genre et se double d’une problématique légèrement plus complexe : quel drame a bien pu frapper Charlie durant sa petite enfance pour qu’il soit à ce point paralysé par ses propres émotions ? Une tension omniprésente nous étreint à mesure que Charlie sort de sa coquille, comme si un évènement tragique était voué à le rattraper alors que les affres du présent résonnent avec son passé.

Très cliché, le film multiplie les situations attendues, du prof sympa au premier amour, mais demeure paradoxalement anticonformiste. Chbosky prend soin de ses personnages, et les façonne avec tendresse. Un scénario classique somme toute, mais qui puisera sa force dans ses moments d’enchantement.

le monde de charlie mary elizabeth

Situé dans les années 90, Le monde de Charlie titille cette part de nostalgie liée à notre propre adolescence si nous avons passé l’âge de nous sentir directement concernés par les problématiques affrontées par les héros. Le choix de l’époque confère un charme un peu désuet à l’ensemble, à grand renfort de mixed-tapes (compilations sur cassettes audio) et lettres manuscrites. Les plus de 30 ans seront touchés par ces souvenirs de leur propre histoire, tandis que les moins de 30 ans, encore tout vifs de leur adolescence, y retrouveront les échos diffus d’agréables et douloureuses réminiscences. L’adolescent malmené pourra un voir un film porteur d’espoir qui fait l’apologie de l’amitié, de l’empathie, du contact humain à tout prix.

Emma Watson, choisissant ses rôles avec soin, peut se targuer d’un parcours sans faute depuis Harry Potter : My week with Marilyn et Le monde de Charlie en guise de hors-d’oeuvre avant de s’offrir prochainement le prochain Aronofsky, Noé et La Belle et la Bête de Guillermo del Toro dans le rôle de la Belle. Pour les deux premiers, elle sait se rendre charmante et indispensable sans être tape-à-l’oeil, sans même forcément être l’héroïne. Tout en discrétion, la demoiselle continue sur sa belle lancée.

le monde de charlie emma watson tunnel song

A wallflower, en anglais, est une personne dont l’apparente timidité et insignifiance cache bien plus qu’il n’y paraît au premier regard. Comme son titre original, Le monde de Charlie révèle de jolies choses à celui qui s’y attardera. Un feel-good movie sans prétention dont on ressort les yeux humides et le baume au coeur.

Comments

  1. Etherebenthine

    J’aime énormément cet article tout en finesse, rien de mieux pour pousser quiconque à aller voir le film. La bande-annonce est déjà prometteuse. Merci d’avoir confirmé mes attentes pour ce film.

  2. Merci pour cette présentation.
    Le film me tente bien ! 🙂

    • Tu as Happiness Therapy qui est bien aussi et sort le 30 janvier. Critique soon !

  3. J’ai maté le trailer on dirait encore un enieme teen movie avec tous les bons mauvais clichés. Je passe. Les critiques sont mauvaises ca confirme un peu l’impression. Oui j’ai fini de raler :p

  4. Silencio

    Faut arrêter!! Les critiques ne sont pas mauvaises et le film est plutôt plaisant. Ça n’est pas du grand cinéma mais quitte à choisir, je préfère largement “le monde de Charlie” à d’autres niaiseries imbuvables… Même si la plupart des choses son prévisibles, ce film nous permet au moins de passer un bon moment…..

Submit a Comment