Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | January 21, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Zulu (2013)

Chalisbury
  • On December 5, 2013
  • http://www.evablanchard.fr

Review Overview

Note
7

Appétissant

Sortie (France) : 4 décembre 2013

Tiré du roman noir de Caryl Ferey, Zulu est un polar assez classique mais efficace qui, s’il n’avait pas été tourné en Afrique du Sud n’aurait sans doute pas eu le même intérêt…

Réalisé par Jérôme Salle (aux commandes des deux Largo Winch), Zulu nous plonge au cœur de l’Afrique du Sud contemporaine et de ses fêlures post-apartheid. Partant d’un scénario plutôt basique (le corps d’une jeune femme, retrouvé dans un parc), le film se complexifie assez vite pour devenir un complot à grande échelle, des bas fonds de Capetown en passant par les villas luxueuses du bord de mer. L’intrigue de départ est alors vite oubliée, laissant la place à une chronique sociale sur les travers d’une société chancelante, encore profondément marquée par son passé. C’est sous couvert d’une sombre affaire de complot pharmaceutique que Jérôme Salle cherche surtout à mettre en avant les inégalités sociales entre riches et pauvres, au-delà de la couleur de peau.

zulu forest whitaker

Dans les rôles principaux, un duo aussi inattendu qu’efficace. Orlando Bloom dans le rôle du bad cop, abimé par la vie, tout en excès. Un personnage déjà vu mille fois mais qui devient intéressant dans la peau du beau gosse hollywoodien de service. Le charisme de Bloom ne tient donc pas qu’a son physique et c’est sans aucun doute, le rôle qui manquait cruellement à sa filmographie. Face à lui, Forest Whitaker, toujours assez placide et inexpressif, mais qui dévoile petit à petit un personnage plus torturé et complexe qu’on ne le présageait. Porteur de questionnements sur la morale et la vengeance, celui-ci livrera une superbe performance, dans un final tendu (qui n’est pas sans rappeler celui de Se7en) en plein désert namibien.

zulu orlando bloom

Malgré de nombreuses qualités, difficile de nier que la mise en scène, froide et brute, peut facilement rebuter. On déplore en effet, une certaine absence de signature et de « patte » qui ferait de Jérôme Salle un réalisateur reconnaissable. Le scénario, très dynamique et sans aucun temps mort, aurait mérité une esthétique plus appliquée et une photo plus appuyée au lieu d’une simple succession de scènes, aussi fortes soient-elles.

Zulu est donc un film fort et très bien joué par un duo efficace, mais qui pêche un peu par son manque d’application dans la mise en scène et une esthétique laissée pour compte.

Synopsis :

Dans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, deux policiers, un noir, un blanc, pourchassent le meurtrier sauvage d’une jeune adolescente. Des Townships de Capetown aux luxueuses villas du bord de mer, cette enquête va bouleverser la vie des deux hommes et les contraindre à affronter leurs démons intérieurs.

Submit a Comment