Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Filmosaure | July 27, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

Le moine (2011)

Le moine (2011)
Stéphanie Valibouse

Ma note : 7/10

N’ayant ni vu la bande-annonce, ni lu l’œuvre à l’origine de cette adaptation, j’y allais sans aucune attente ni a priori. J’avais lu le résumé UGC qui tenait en deux lignes (genre : “la déchéance d’un moine qui sombre dans le péché à l’arrivée du petit nouveau”) et j’ai acheté mon billet à l’arrache parce que c’était ça ou la dernière niaiserie ft. Julia Roberts et Tom Hanks (le choix était vite fait).

J’avais tout de même un peu peur d’un film contemplatif (n’en déplaise à Des Hommes et des Dieux, qui par ailleurs était édifiant) mais Le Moine n’a absolument rien à voir avec un film lent ou silencieux. Holy shit, c’est un film fantastique, avec des fantômes et des sortilèges et tout, me suis-je dit en engouffrant un pop-corn plus gros que mon chat.

Bref, Le Moine, c’est l’histoire d’un père austère du 16ème siècle en Espagne, et sacrément intense dans son application de la foi. Le problème, c’est que lorsqu’un type aussi timbré commence à découvrir le dark side, il y prend goût. Une histoire comme ça, ça ne peut pas bien finir [suspense insoutenable].

Un film sympathique (si si), décalé, un peu glauque, sans bondieuseries inutiles ni clichés, assez de surnaturel pour que ça soit un peu rigolo et assez sombre pour ne pas s’ennuyer. A voir donc.

(Maintenant, j’aimerais lire le livre, car je suis sûre que ce film pâlit en comparaison…)

Submit a Comment